Source ID:; App Source:

Meurtre à Mascouche: un homme accusé

Le suspect a déjà un casier judiciaire et... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Le suspect a déjà un casier judiciaire et un dossier pendant pour voies de fait en cour criminelle.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Daniel Houde, 55 ans, a été accusé de meurtre non prémédité, vendredi, au palais de justice de Joliette. C'est lui qui aurait abattu Patrick Perrault dans la nuit de jeudi, dans un champ de maïs, à Mascouche.

Apparemment, Houde, qui a déjà un casier judiciaire et un dossier pendant pour voies de fait en cour criminelle, surveillait une plantation de cannabis dissimulée dans un champ de maïs, le long du chemin de la Cabane-ronde, où le drame et survenu.

Patrick Perreault et un autre homme se seraient amenés dans le champ vers 3h pour voler les plants que Houde surveillait.

Ce dernier les aurait surpris et aurait fait feu. Voulait-il seulement leur faire peur ou visait-il réellement Perreault? Apparemment, Houde s'était déjà fait voler des plants deux jours plus tôt et voulait à tout prix éviter d'autres pertes.

Celui qui accompagnait Perreault aurait réussi à prendre la fuite, mais ce n'est qu'à 4h30 qu'il a alerté la police de Mascouche pour dire que son ami avait disparu après qu'on leur eut tiré dessus.

Après une vaste opération policière au cours de laquelle la SQ a envoyé en renfort son hélicoptère, son groupe tactique d'intervention et des maîtres-chiens, la dépouille de Perreault a été retrouvée.

Houde s'est livré à la police sur la scène du crime dans l'après-midi.

La victime, âgée de 42 ans, a été décrite par les résidants du secteur comme un «squatteur» qui errait dans les bois des environs. Il avait un lourd casier judiciaire, surtout pour de petits délits, dont des vols et des introductions par effraction.

Depuis plusieurs années, les plantations de marijuana pullulent dans les champs de maïs et les bois du Québec, surtout en Montérégie, dans le Centre-du-Québec et dans la couronne nord de Montréal. C'est d'ailleurs la saison des récoltes, pour les trafiquants comme pour la SQ, qui mène ces jours-ci son habituelle opération Cisailles.

Mardi, 11 700 plants ont été saisis en Montérégie, et d'importantes saisies ont aussi eu lieu dans Lanaudière et en Mauricie.

La police découvre parfois autour de ces plantations des pièges artisanaux extrêmement dangereux destinés à décourager les voleurs.




À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer