Un membre allégué des Hells Angels de l'Ontario venu faire la fête à Montréal a été arrêté en fin de semaine dernière, a appris La Presse, après avoir eu une altercation avec des employés d'un after-hours du Village gai.

Caroline Touzin LA PRESSE

John Charles Foote, 44 ans, est soupçonné d'avoir commis des voies de fait armées contre le gérant et le portier du Circus, after-hours situé rue Sainte-Catherine, au coeur du Village.

L'accusé aurait agressé les deux employés avec un poteau servant à contenir les fêtards qui attendaient dans la file, selon nos informations. Son avocat, Me Robert Francis, a refusé de commenter l'incident, hier à sa sortie de la salle d'audience du palais de justice de Montréal.

Cette visite en sol québécois d'un membre allégué des Hells Angels de l'Ontario survient au moment où la quasi-totalité des Hells du Québec sont sous les verrous. En avril 2009, 156 Hells Angels québécois et leurs principaux associés ont été mis en état d'arrestation dans le cadre de la plus vaste opération antimotards du Canada, baptisée opération SharQc. La majorité des prévenus sont incarcérés en attente des mégaprocès qui pourraient débuter en 2011.

Inculpé de trois chefs d'accusation, Foote, que la police soupçonne d'être un membre en règle du groupe de motards criminels, pourra retourner chez lui à Woodbridge, banlieue du nord de Toronto, d'ici son retour en cour le 25 août. Le procureur de la Couronne, Steeve Larivière, ne s'est pas opposé à sa mise en liberté.

La juge Ruth Veillet a toutefois imposé à l'accusé plusieurs conditions, dont un couvre-feu de 22h à 7h du matin. Foote, qui dit travailler comme mécanicien dans un garage, a dû verser un cautionnement de 500$. Il lui est aussi interdit d'être en possession d'armes à feu.