Source ID:; App Source:

Une brigadière happée par une voiture

Une brigadière scolaire a été heurtée par une voiture hier après-midi dans le... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Photo: archives La Presse

Une brigadière scolaire a été heurtée par une voiture hier après-midi dans le quartier Centre-Sud, à Montréal. La dame de 63 ans, qui a subi de multiples et sérieuses blessures, se trouvait dans un état grave au moment de mettre sous presse.

L'accident est survenu peu avant 14h30 aux abords du pont Jacques-Cartier. Nicole Facchini, 63 ans, discutait avec une personne âgée sur le terre-plein au centre de l'avenue Papineau, à l'angle de la rue La Fontaine. Elle attendait la sortie des élèves de l'école primaire Garneau, située en face. Un automobiliste qui circulait en direction sud sur l'avenue Papineau a alors dévié de sa trajectoire, pour monter sur le trottoir et percuter de plein fouet la brigadière, qui a été projetée dans le parebrise de la Pontiac G5 rouge.

Nicole Facchini était étendue au sol lorsque Gaétan Côté, résidant du secteur, est revenu chez lui. «Elle ne bougeait pas, a dit M. Côté. Elle avait l'air dans un bien piteux état.»

La victime, qui travaille pour la Ville de Montréal depuis 2001, a été transportée au centre de traumatologie de l'Hôpital général de Montréal. Elle a été transférée peu après son arrivée à l'hôpital Royal Victoria pour y subir des tests.

Endormi au volant

Le conducteur, âgé 19 ans, a été interrogé par les policiers pendant une bonne partie de l'après-midi. Le jeune homme, qui travaille pour une compagnie de location de voitures, était sur son quart de travail au moment de l'accident.

«Il m'a dit qu'il s'était endormi à bord de son véhicule», a confié sa mère, Martine Corbeil. Celle-ci faisait les 100 pas sur les lieux de l'accident pendant l'interrogatoire de son fils. «C'est son premier accident. Et ce n'est vraiment pas un fou au volant», a dit Mme Corbeil, qui s'inquiétait pour l'état de santé de la brigadière.

Aucune accusation n'a été portée jusqu'à maintenant contre le jeune homme, qui n'était pas en état d'ébriété. «Pour l'instant, la thèse qu'il s'est endormi au volant est retenue», a indiqué l'agent Yannick Ouimet, porte-parole de la police de Montréal. L'enquête se poursuit.

L'accident a secoué Fernande Tremblay, présidente du syndicat des brigadiers scolaires de Montréal. «Ça m'affecte énormément, a-t-elle dit. C'est le deuxième accident en si peu de temps...»

Une brigadière avait perdu la vie à Verdun en novembre dernier, à l'intersection des rues Bannantyne et de l'Église. La femme de 56 ans se trouvait elle aussi sur le trottoir au moment de l'impact.

Selon Mme Tremblay, les automobilistes ne font pas assez attention aux brigadières scolaires. «Chaque année, le gouvernement fait de la sensibilisation pour réduire la vitesse dans les zones scolaires. Mais les automobilistes sont si bornés, si pressés... Ils ne comprennent rien.»

Les résidants interrogés hier ont déploré la vitesse à cette hauteur de l'avenue Papineau. «C'est comme partout à Montréal. Les automobilistes roulent vite», a dénoncé Gaétan Côté.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer