Source ID:; App Source:

Raccrocheurs: une clientèle rock n'roll

Près de 200 000 personnes étaient inscrites en formation générale à l'éducation... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Près de 200 000 personnes étaient inscrites en formation générale à l'éducation des adultes au Québec, en 2005-2006. Soit 10 000 de plus que quatre ans plus tôt. Ça reste peu quand on sait que plus de 1,2 million de Québécois de 16 à 64 ans n'ont aucun diplôme du secondaire, selon le recensement canadien de 2001.

La popularité de ces « écoles de la deuxième chance » est particulièrement frappante auprès des jeunes décrocheurs: les 16 à 19 ans forment 47 % de la clientèle des cours de niveau secondaire offerts à l'éducation des adultes. Jadis réservées aux mères revenant aux études après avoir élevé leurs enfants ou aux chômeurs d'un certain âge, les centres d'éducation des adultes se retrouvent aujourd'hui avec une clientèle plus rock'n'roll.Phénomène nouveau, les jeunes sont de plus en plus nombreux à... ne pas vraiment décrocher avant d'arriver à l'éducation des adultes. En 2006-2007, 15 % des élèves d'une génération d'âge scolaire sont passés « directement du secteur des jeunes à celui des adultes (...) en formation générale, sans même interrompre leur cheminement scolaire », selon les Indicateurs de l'éducation 2008 du ministère de l'Éducation.

Cette clientèle n'est pas facile : jusqu'à 60 % des jeunes inscrits en formation générale des adultes auraient reçu un «code EHDAA» (les identifiant comme élève handicapé, en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage) à l'école régulière, selon les recherches de Nadia Rousseau, de l'UQTR. Et près de 15 % des jeunes issus des centres jeunesse fréquentent l'éducation des adultes à 18 ans, quand la DPJ cesse de les prendre en charge.

15 % sortent avec un diplôme

Les 191 écoles pour adultes du Québec ne font malheureusement pas de miracles. Un mince 15 % des élèves qui ont quitté la formation générale des adultes en 2005-2006 ont obtenu un diplôme, selon le ministère de l'Éducation. La réussite est plus grande chez les jeunes : 61 % des élèves sortant du deuxième cycle du secondaire (secondaire 3, 4 et 5) avant l'âge de 20 ans ont eu un diplôme.

Reste à savoir quel effet aura la réforme - qui sera obligatoire à l'éducation des adultes (en alphabétisation et au 1er cycle du secondaire) à partir de septembre prochain - sur cette clientèle fragile.

Un bilan du Plan d'action gouvernemental 2002-2007 en matière d'éducation des adultes et de formation continue était attendu l'automne dernier, mais il « n'a pas encore été publié», a indiqué Stéphanie Tremblay, porte-parole du ministère de l'Éducation. Quant au plan d'action 2008-2013, aussi prévu pour l'automne dernier, il couvrira finalement 2009-2014 et « devrait être publié au printemps», a-t-elle précisé.




À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer