Reconnue coupable d'avoir fraudé des amis et des connaissances qui lui avaient confié leurs épargnes, Carole Morinville devra passer trois ans et six mois en prison. Ainsi en a décidé la juge Louise Villemure dans une décision rendue vendredi.

Publié le 15 avr. 2016
HÉLÈNE BARIL LA PRESSE

La défense avait suggéré une peine de deux ans parce que l'ancienne courtière en assurance avait manifesté des remords et tentait de refaire sa vie honnêtement, notamment en travaillant dans une boutique du centre-ville de Montréal pour un salaire de quelque 40 000 $ par année.

« Dans cette affaire, le tribunal est d'opinion que le poids des facteurs aggravants est plus important que le poids des facteurs atténuants », a tranché la juge.

Carole Morinville a fraudé 60 investisseurs pour un montant total de 3,7 millions. Elle en a remboursé quelques-uns avec l'argent des autres, ce qui est connu comme un stratagème de Ponzi. L'argent qui lui était confié n'a jamais été investi, mais a plutôt servi à « maintenir un train de vie extravagant », selon la cour.

L'actrice Karine Vanasse fait partie des victimes de Carole Morinville, à qui elle avait confié une somme de 150 000 $ provenant de la vente de son appartement.