Source ID:; App Source:

Projet Celsius: quatre accusés plaident coupable

Forget et ses acolytes ont plaidé coupable à... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Forget et ses acolytes ont plaidé coupable à des chefs découlant de trois importations distinctes de résine de haschisch fomentées entre mars et novembre 2010.

Photo archives La Presse

Quatre suspects accusés d'avoir importé en 2010 15 tonnes de résine de cannabis par bateau et par train ont plaidé coupable à des accusations de complot, lundi, au palais de justice de Montréal.

Alain Charron... (Photo Olivier Jean, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Alain Charron

Photo Olivier Jean, La Presse

Brian Forget, 45 ans, Ira Orenbach, 30 ans, George Morton, 34 ans, tous trois considérés comme étant liés au gang de l'Ouest, et Lorne Beerworth, 48 ans, qui travaillait dans le port de Montréal, ont été arrêtés en 2012 dans la cadre d'une importante opération de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) baptisée Celsius. Elle visait un réseau d'importateurs de stupéfiants.

D'autres individus ont été arrêtés dans cette affaire, dont deux gardiens de sécurité qui travaillaient à l'une des guérites du port de Montréal, ainsi qu'Alain Charron, ancien tueur à gages du clan Dubois et proche du caïd Raynald Desjardins. Leur cause est toutefois toujours pendante.

Découverts à leur insu

Forget et ses acolytes ont plaidé coupable à des chefs découlant de trois importations distinctes de résine de haschisch fomentées entre mars et novembre 2010.

Dans deux cas, la drogue, qui a été expédiée du Pakistan, a été cachée dans une cargaison de vêtements et envoyée par bateau à destination d'une entreprise de Montréal qui n'était plus en activité. Pour annoncer l'arrivée de la drogue, les expéditeurs envoyaient dans des hôtels de la métropole des télécopies que les accusés récupéraient. Mais dans les deux cas, la drogue a été saisie en Italie et en Belgique, où le bateau a fait escale ; la GRC a remplacé la marchandise avant de laisser le conteneur poursuivre sa route et de mettre les suspects sur écoute, en plus de les prendre en filature.

Pour récupérer la drogue dans le port de Montréal, les trafiquants ont requis les services de deux agents de sécurité et d'un des contrôleurs du terminal 77, Lorne Beerworth, qui étaient de mèche avec eux.

Dans le dernier cas, la drogue, qui a été cachée dans une cargaison de serviettes, a également été expédiée du Pakistan par bateau, mais a touché terre au port de Newark, au New Jersey. Le conteneur a ensuite été chargé sur un train, qui a franchi la frontière à Huntingdon. Il y est resté quelques jours. Certains des suspects, dont Morton, se sont rendus dans une gare de triage des douanes pour examiner la marchandise. Durant l'opération, ils ont toutefois été surpris par les gardiens et ont pris la fuite à travers les champs, en laissant leurs outils dans leur sillon.

Les plaidoiries sur la peine à imposer auront lieu le 7 octobre. Fait inhabituel, en attendant, le juge Yves Paradis, de la Cour du Québec, a accepté de libérer sous conditions Lorne Beerworth, alors que les trois autres suspects demeurent détenus.

Le plus jeune, Orenbach, ferait partie d'un groupe appelé Irish Boys ou Irish Mobs, considéré comme la relève au sein du gang de l'Ouest. La police croit que d'autres organisations criminelles auraient financé les exportations, mais n'est pas parvenue à le prouver.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer