Une enquête indépendante a été déclenchée dimanche matin, au lendemain d'une opération policière pendant laquelle un jeune homme de 17 ans d'Umiujaq, au Nunavik, a été blessé par balle.

Publié le 14 juin 2015
Marie-Michèle Sioui LA PRESSE

L'adolescent a été atteint au cours d'une intervention de 26 heures qui a demandé le soutien du Groupe d'intervention tactique (GTI) de la Sûreté du Québec.

Le GTI s'est rendu dans ce village de la baie d'Hudson en avion après que la police régionale de Kativik a demandé du renfort, vendredi soir.

Le jeune homme, « saoul et enragé » selon une résidante d'Umiujaq, s'est barricadé pendant plusieurs heures. Il aurait fait feu avec son arme et légèrement blessé un homme qui a tenté de le maitriser. 

« D'autres coups de feu ont été tirés quand le GTI est arrivé. Il y a eu une réplique, et l'homme a été atteint au haut du corps », a résumé Jean-Pierre Brabant, porte-parole au Service de police de la Ville de Montréal, à qui le ministère de la Sécurité publique a confié l'enquête indépendante.

La vie du jeune homme n'est pas en danger.

« Ce n'est pas dans ses habitudes d'agir de cette façon », a confié la résidante d'Umiujaq, qui connaît l'adolescent. Le jeune serait impliqué dans une équipe de hockey et aurait de bons résultats scolaires.