La Mauritanienne Lalla Mohammed Ahmed, qui devait quitter le Canada ce soir, peut pousser un soupir de soulagement.

Publié le 30 mars 2017
Agnès Gruda LA PRESSE

L'Agence des services frontaliers du Canada vient de suspendre son renvoi, a fait savoir son avocate Myriam Roy-L'Écuyer.

Cette décision a été prise à la suite d'une intervention de la dernière heure du Comité des droits de l'Homme de l'ONU, qui a prié le gouvernement canadien de ne pas renvoyer la jeune femme et son enfant, âgé de moins de 3 ans, vers son pays natal, où elle risque des représailles potentielles.