À la suite de propos « inquiétants » qui ont circulé sur l'internet durant la fin de semaine, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a déployé des policiers devant des établissements scolaires sur l'île de Montréal.

Mis à jour le 19 oct. 2015
LA PRESSE

« On est en mode vigie devant une douzaine d'établissements à cause de propos inquiétants publiés sur internet. On a des policiers devant ceux-ci », confirme André Leclerc, porte-parole du SPVM à La Presse.

M. Leclerc a refusé de nommer les établissements visés ou d'indiquer si ce ne sont que des cégeps. Il a aussi refusé d'en dire plus sur les menaces en question ou de préciser le nombre de policiers en service devant les établissements concernés.

« Une enquête est en cours, nous sommes sur place pour offrir une présence rassurante et c'est de façon préventive », a-t-il ajouté.

Selon le gazouillis d'une jeune femme sur Twitter, publié en matinée, le Collège Ahuntsic serait l'un des établissements ciblés puisqu'elle décrit une importante présence policière.

Le directeur général du Collège Ahuntsic, Benoît Pagé, confirme que les policiers du SPVM sont présents en grand nombre autour de son établissement. « Je ne peux vous en dire plus si ce n'est que nous collaborons avec le SPVM », dit-il.