La Cour suprême a refusé jeudi d'entendre la requête en appel de Lawrence Hugues, le père de Bethany, cette adolescente qui s'était battue pour ne pas recevoir de transfusion sanguine en raison de son appartenance aux Témoins de Jéhovah et qui est décédée des suites de la leucémie.

Shannon Montgomery LA PRESSE CANADIENNE

Malgré cela, Lawrence Hugues affirme qu'il étudiera toutes ses options pour poursuivre son action en justice au nom de sa fille Bethany qui est morte il y a huit ans. Il a dit qu'il en a la responsabilité morale et qu'il ne peut tout simplement pas laisser tomber.

M. Hugues alléguait que le groupe religieux, le Watch Tower Society, ainsi que ses avocats et ses dirigeants étaient en conflit d'intérêts et ne pouvaient pas donner de conseils objectifs à la patiente ou à sa mère parce qu'ils étaient eux-mêmes membres des Témoins de Jéhovah.

Le père reproche ainsi au groupe religieux d'avoir persuadé sa fille que les transfusions sanguines étaient mauvaises et ne l'aideraient pas. Les Témoins de Jéhovah croient que les transfusions sanguines sont contraires à la volonté divine.

Dans sa décision rendue jeudi, la plus haute cour du pays refuse à M. Hughes le droit de tenter de renverser la décision d'une cour inférieure qui avait rejeté sa poursuite contre la société ainsi que la majorité des allégations à l'encontre de ses avocats. Comme à son habitude, la Cour suprême n'a pas fourni d'explications pour justifier sa décision.

Le cas de Bethany avait fait les manchettes en 2002 après qu'elle ait reçu le diagnostic de la leucémie myéloïde, une forme agressive du cancer du sang. Cela avait alimenté le débat public au sujet de l'âge auquel un enfant devrait avoir le droit de prendre des décisions au sujet de sa santé et des traitements médicaux qu'il devra recevoir.

Une cour de l'Alberta avait établi que l'adolescente avait fait l'objet de pression par les Témoins de Jéhovah et qu'elle n'avait pas pu prendre une décision éclairée quant aux traitements qu'elle aurait dû recevoir.

La province avait obtenu la garde temporaire de Bethany, qui a reçu 38 transfusions de sang contre lesquels elle s'est battue. Elle est décédée après avoir reçu des traitements alternatifs de la Cross Cancer Clinic.

M. Hugues a entamé ses procédures judiciaires en 2004 après qu'il eut été nommé l'administrateur de succession de sa fille. Il a affirmé jeudi que même si une seule personne mourait inutilement, c'était toujours une personne de trop.