(Los Angeles) Une Médaille de la Liberté, l’une des plus hautes décorations civiles des États-Unis, décernée à un parrain de la pègre américaine pour services rendus pendant la Seconde Guerre mondiale, va être mise aux enchères en Californie cet été.

Publié le 14 juin
Agence France-Presse

La décoration avait été remise en 1945 par le président Harry Truman à Meyer Lansky lors d’une cérémonie tenue secrète. Car Meyer Lansky était à l’époque à la tête du « Syndicat national du crime », surnom donné à une confédération réunissant différents groupes mafieux responsables de centaines de meurtres dans les années 1930 et 1940.

C’est pour son rôle dans l’« Opération Husky » durant la Seconde Guerre mondiale que Lansky et son associé Lucky Luciano ont reçu cette médaille.  

Les deux parrains avaient donné de nombreuses informations aux forces alliées durant l’invasion de la Sicile en 1943, mettant notamment en contact les soldats sur place avec des responsables de la mafia locale.

Parmi ces parrains siciliens figurait Calogero « Don Calo » Vizzini, un membre éminent de la Cosa Nostra, qui a aidé les troupes alliées à progresser à travers des zones difficiles d’accès et fourni des cartes déterminantes dans la victoire contre l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie.

La médaille, qui pourrait atteindre 60 000 dollars américains, fait partie d’un lot d’objets et de curiosités liés à la mafia mis aux enchères les 27 et 28 août par la maison Julien’s Auctions.

Des objets ayant appartenu à Bugsy Siegel, qui a beaucoup contribué à faire de Las Vegas ce que la ville est aujourd’hui avec ses hôtels-casinos comme le Flamingo, sont notamment proposés.

Soupçonné d’avoir tapé dans la caisse par d’autres mafieux, Bugsy Siegel avait été abattu en 1947 dans la luxueuse villa de Beverly Hills appartenant officiellement à sa petite amie, Virginia Hill.

Parmi les lots phares de la vente aux enchères figurent ainsi le revolver Smith & Wesson de Bugsy Siegel ainsi qu’une lettre écrite par Al Capone alors qu’il était emprisonné à Alcatraz.

Les curieux pourront aussi découvrir des caméras et films 8 mm - dont un encore jamais développé - ayant appartenu à Anthony Spilotro, mafieux spécialiste des cambriolages qui a inspiré le personnage joué par Joe Pesci dans le film Casino de Martin Scorsese en 1995.