(Santa Luzia) S’entraîner comme le légendaire Rocky dans les rues de sa ville puis se battre sur le ring : le maire de Santa Luzia, au Brésil, a usé mercredi de son sens du marketing pour promouvoir le plus grand centre de sports de combat du pays.

Publié le 26 janvier
Agence France-Presse

Une première vidéo, où l’on voit le maire, Christiano Xavier, du Parti social-démocrate (PSD), s’entraîner à la boxe dans les rues de sa ville, sur la musique du film Rocky, était déjà devenue virale sur les réseaux sociaux.  

Mercredi soir, l’édile a affronté le président de la chambre municipale, Wander Carvalho Jr, du même bord que lui. Aucun des rivaux politiques du maire n’avait accepté de relever le gant.

« Je suis président de la chambre, je respecte notre amitié, mais je vais te botter le cul », avait lancé au maire avant le combat M. Carvalho sur Instagram.

Mais il a jeté l’éponge au bout de quelques minutes de combat, quittant le ring flambant neuf.  

PHOTO DOUGLAS MAGNO, AGENCE FRANCE-PRESSE

Christiano Xavier et Wander Carvalho Junior

« L’objectif est de promouvoir et d’encourager le sport, qui éloigne les gens de la drogue et de la mauvaise vie, et de faire connaître l’ouverture de la salle », a expliqué à l’AFP Christiano Xavier qui s’est fait une spécialité des inaugurations avec des pratiques sportives.

En raison de l’augmentation des cas de COVID-19 au Brésil, le match n’a eu qu’une audience virtuelle grâce à des retransmissions en direct sur Facebook et YouTube, a expliqué le maire à l’AFP.  

« Le sport, c’est la santé et la dignité, et la boxe est un sport comme les autres », a-t-il assuré, rejetant les critiques qui lui étaient adressées d’avoir fait la promotion de la violence avec ce match de boxe.  

Le centre municipal, « le plus grand dans son genre du pays », selon les autorités locales, proposera des activités gratuites pour promouvoir les sports de combat et les arts martiaux. Un millier des 218 000 habitants de la ville pourront bénéficier des cours.  

En décembre, Simao Peixoto, maire de la municipalité de Borba, dans l’État d’Amazonas, avait affronté sur un ring un ancien conseiller municipal à la suite d’une confrontation verbale présumée.

Après le combat, la mairie avait expliqué qu’il s’agissait d’un « coup de marketing » visant à recueillir des dons de nourriture, apportés par le public venu assister à l’évènement, afin de distribuer des paniers de Noël aux personnes dans le besoin.