(Riga) La Lettonie a lancé un système automatisé de dépistage de la COVID-19, probablement le premier au monde, qui peut fonctionner 24 heures sur 24 et qui élimine pratiquement le risque de contamination entre ses utilisateurs.

Agence France-Presse

L’hôpital universitaire Pauls Stradiņs de Riga, a installé ce système, sous forme d’un grand distributeur bleu d’environ deux mètres de haut et un mètre de large, à l’entrée de l’un de ses bâtiments principaux.  

Créée par trois sociétés basées à Riga, cette station de dépistage est dans un premier temps destinée à tester le personnel hospitalier mais ses auteurs comptent en fabriquer davantage pour desservir d’autres institutions de la capitale et des zones rurales où l’accès aux tests reste limité.  

« Les personnes susceptibles d’être infectées peuvent éviter tout contact avec le personnel médical ou avec d’autres employés de l’hôpital ou de nos laboratoires, éliminant ainsi le risque de laisser l’infection se propager par inadvertance », a indiqué à l’AFP Didzis Gavars, à la tête des laboratoires E. Gulbja, un des développeurs du système.  

Considérée comme la première du genre, la station qui ressemble à un kiosque à journaux, propose des tests PCR qui détectent l’ARN du coronavirus.

Fonctionnant sans répit, elle est facile d’accès ce qui pourrait inciter davantage de personnes à venir passer son test, a estimé M. Gavars, en faisant une démonstration du fonctionnement de la station.

Installé à l’intérieur, un robot remet un test à l’utilisateur puis collecte les prélèvements avant de les stocker pour analyse.  

Grâce à une fenêtre en plexiglas l’utilisateur peut observer l’ensemble du processus. Une option de commande à distance permet aux techniciens des laboratoires de l’assister.  

Les gens reçoivent les résultats du test par courriel, en moins de 24 heures.