(Moscou) La compagnie aérienne russe Aeroflot a retiré mardi tous ses points de fidélité à un passager qui l’avait trompé sur le poids de son chat, trop lourd pour voyager en cabine, en lui substituant un autre animal lors de l’enregistrement.

Agence France-Presse

Mikhaïl Galine avait raconté la semaine dernière sur Facebook comment son chat Victor avait été jugé trop lourd pour être accepté en cabine au cours d’une escale à Moscou, lors d’un vol l’emmenant de Lettonie vers Vladivostok.

« À la pesée, l’animal faisait plus de 10 kg, un poids non autorisé en cabine » où la limite sur Aeroflot est de 8 kg, a expliqué le jeune homme.

Ne pouvant se résoudre à laisser son chat en soute, Mikhaïl Galine a reporté son départ de Moscou et s’est mis à la recherche d’un « chat similaire, mais plus léger ».

Le lendemain, il retourné à l’aéroport avec « le chat, le double du chat et ses propriétaires ». Il a réussi à s’enregistrer en classe affaires avec son chat grâce à cette substitution lors de l’enregistrement.

Sur Facebook, le jeune homme a posté une photo de son gros chat, confortablement installé dans l’avion avec une coupe de champagne à ses côtés.

Mais Aeroflot n’a pas apprécié le stratagème du jeune homme et, image de vidéosurveillance à l’appui, a prouvé que le chat Victor avait été remplacé lors de l’enregistrement « par un animal similaire pesant 7 kg ».

En conséquence, « Aeroflot a pris la décision de retirer ce passager de son programme de fidélité. Tous les milles qu’il a collectés seront annulés ».

À en croire ses comptes sur les réseaux sociaux, Mikhaïl Galine est un grand voyageur et des médias russes affirment qu’il possédait 400 000 miles, l’équivalent de plusieurs milliers d’euros de vols.