(Zapopan) Accompagnés de leurs animaux familiers, des fidèles de la paroisse de saint François d’Assise, à Zapopan, au nord-ouest de Mexico, attendaient patiemment de les faire bénir, comme a pu le constater un journaliste de l’AFP.

Agence France-Presse

Comme le veut la tradition le 4 octobre de chaque année, à l’occasion de la saint François, ceux qui y croient se présentent à l’entrée de l’église du quartier de Zoquipan avec des chiens de races diverses, des perruches en cage, ou des tortues dans leur vivarium en plastique.       

Lucía Rincón, 36 ans, tient en laisse son berger allemand, adopté tout petit deux ans et demi plus tôt et qui fait depuis partie intégrante de la famille.

PHOTO DANIEL BECERRIL, REUTERS

« En général, mon frère vient le faire bénir le jour de la fête de saint François d’Assise. Nous sommes des fidèles de ce saint et nous savons que les animaux ont eux aussi besoin d’un guide », confie Lucia. Assise dans le jardin qui jouxte l’église, elle attend le prêtre.

Lorsqu’il apparaît dans l’encadrement de l’entrée de l’édifice, le père Juan José Leal entonne sa prière à l’adresse des bêtes de tous poils, visiblement moins émues que leurs maîtres.

« Ils font partie de nos vies, de nos maisons. Nous les aimons et nous leur donnons notre attention. Que Dieu nous permette de prendre soin de ces animaux », prononce le prêtre.

PHOTO ULISES RUIZ, AGENCE FRANCE-PRESSE

S’en suit le rite traditionnel de l’eau bénite jetée sur les animaux, à leur plus grande surprise. À ce moment, les maîtres respectifs déclament le nom de leur mascotte.

Ceux de Daisy et Canela s’élèvent au-dessus de l’assistance.

Dans la tradition catholique, saint François d’Assise est considéré comme le patron des animaux et de la nature.