Aux courageux qui accepteraient de changer leur routine pour prendre le train aux premières heures, une compagnie de métro de Tokyo se propose d'offrir nouilles et autres spécialités japonaises, dans l'espoir de réduire l'affluence en période de pointe.

Mis à jour le 21 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les utilisateurs de la ligne Tozai, une des plus bondées de la mégapole japonaise avec 7,2 millions de voyageurs chaque jour, pourront bénéficier de ce programme censé être alléchant, même si la récompense sera somme toute plutôt maigre.  

Si 2000 personnes relèvent le défi au cours des deux prochaines semaines, chacune aura droit à un tempura (beignet) gratuit. Au-delà de 2500, ce sera un plat de nouilles « soba » et après 3000 participants, un assortiment des deux.

Plus de 76 000 passagers empruntent la ligne Tozai entre 7h50 et 8h50, soit le double de sa capacité.

La sécurité n'est pas en cause, mais les passagers sont tellement serrés comme des sardines qu'ils peuvent à peine bouger, a expliqué à l'AFP Takeshi Yamashita, un porte-parole de Tokyo Metro.

« C'est notre ligne la plus chargée », reliant le coeur de la mégapole aux quartiers est de Tokyo et à la ville de Chiba. « Nous voulons régler ce problème, et nous espérons que cette initiative encouragera les gens » à maintenir leurs horaires matinaux sur le long terme, dit-il.

D'autres lignes de la capitale sont tout autant bondées, mais elles sont exploitées par d'autres compagnies.

Cette nouvelle campagne incitative est la énième mise en oeuvre pour tenter de mieux répartir la foule de salariés japonais et rendre l'atmosphère moins suffocante aux heures de pointe.

La congestion du métro fait partie des principales inquiétudes logistiques des organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo. Pour éviter le scénario catastrophe de bousculades mortelles, les salariés seront incités pendant la compétition à privilégier le télétravail, une pratique encore peu courante au Japon.

Dans le cadre d'une campagne de deux semaines lancée par la municipalité de Tokyo, près de 1000 entreprises laissent leurs employés commencer et finir plus tôt que d'habitude, ou travailler de la maison.