Le copilote d'un avion chinois accro à sa cigarette électronique a provoqué une descente d'urgence de son Boeing 737 en coupant par erreur l'air conditionné dans l'espoir de dissimuler son vapotage, ont rapporté vendredi les médias.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'avion de la compagnie nationale Air China, qui reliait mardi Hong Kong à Dalian, a dû descendre rapidement de plusieurs milliers de mètres alors que tombaient les masques à oxygène, a annoncé l'Administration chinoise de l'aviation civile (CAAC) lors d'une conférence de presse.

Selon la CAAC, l'incident, qui n'a fait aucune victime parmi les 153 passagers et membres d'équipage, a été provoqué par le copilote, qui a voulu couper un système de ventilation pour empêcher la fumée de sa cigarette électronique de se propager du cockpit à la cabine, a rapporté le magazine Caixin.

Mais, le copilote s'est trompé de commande et a coupé l'air conditionné, provoquant une baisse de l'oxygène en cabine. Cela a déclenché une alarme automatique comme quoi l'appareil serait monté trop haut et ordonnant aux pilotes de descendre rapidement.

L'avion a dû ainsi descendre jusqu'à 3000 mètres avant de remonter à son altitude de croisière (environ 8000 mètres)

Des vidéos mises en ligne par des passagers montrent les masques à oxygène suspendus dans l'habitacle, mais aucun signe de panique à bord.

Il est interdit de fumer à bord des vols intérieurs ou internationaux en Chine.

Le sort du copilote n'a pas été précisé.