Un individu de 27 ans a appris à ses dépens que faire appel à des policiers pour l'aider à démarrer son automobile tout en étant ivre n'est pas une bonne idée.

Publié le 24 nov. 2015
LA PRESSE CANADIENNE

La Police régionale de York, en Ontario, a reçu un appel, tôt mardi matin, d'un homme qui ne parvenait pas à déplacer son véhicule. Elle a dit que l'individu avait pu lui donner les coordonnées exactes d'où il appelait et qu'on pouvait entendre le bruit d'un moteur pendant son appel.

Des agents ont pu le retrouver. L'automobile était arrêtée dans l'accotement de la route, les phares allumés pendant que les essuie-glaces fonctionnaient.

Les policiers ont fait passer un test d'alcoolémie au jeune homme, test que celui-ci a échoué.

Andrew Scuglia, qui demeure à Richmond Hill, fait face à une accusation d'avoir la garde ou le contrôle d'un véhicule alors que sa capacité de conduire était affaiblie par l'effet de l'alcool ou d'une drogue.