Un Japonais de 68 ans s'est débarrassé des cendres de son épouse défunte dans la cuvette des toilettes d'un supermarché tant était grand son ressentiment à son endroit, ont annoncé la presse et la police dimanche.

Publié le 24 mai 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le mari aigri s'est rendu lui-même à la police, a rapporté le journal Yomiuri Shimbun. Jusqu'à ce qu'il avoue son geste, celle-ci était bien en peine d'expliquer ce que faisaient des fragments d'os, dont un menton, dans les toilettes de ce supermarché de Tokyo.

L'homme a expliqué qu'au fil des ans, son mariage s'était détérioré. «Ma haine envers elle grandissait», a dit l'époux, cité par le quotidien. «La vie était si dure avant son décès».

L'épouse est décédée des suites d'une maladie à l'âge de 64 ans. Elle avait été incinérée et son mari s'était débarrassé des cendres immédiatement après la crémation.

Le parquet étudie l'opportunité de le poursuivre pour abandon de dépouille. Les cendres d'êtres humains ne peuvent être dispersées que dans certains sites autorisés, a expliqué à l'AFP un porte-parole de la police de Tokyo.