Un curé polonais a été condamné à 30 heures de travaux communautaires pour tapage nocturne dans son village, à la suite de la plainte des paroissiens, furieux d'entendre les cloches sonner toute la nuit, a-t-on appris mercredi auprès du tribunal de Rawa Mazowiecka.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Il a été condamné à 30 heures de travaux d'utilité publique pour tapage nocturne», a indiqué à l'AFP le président du tribunal, Zbigniew Mierzejewski.

Le prêtre Andrzej Wrobel, 54 ans, avait équipé sa vieille église en bois à Lewin d'un système électronique activant les carillons toutes les demi-heures, y compris la nuit, selon le quotidien Gazeta Wyborcza.

Les heures s'annonçaient avec le nombre correspondant de sons de cloche, alors que les demi-heures était marquées par un son unique. Le tout accompagné d'airs religieux.

La loi polonaise accorde aux citoyens le droit au «silence nocturne» entre 22h et 6h.