Alain Robert, le «Spiderman» français réputé pour ses ascensions d'édifices urbains à mains nues, envisage de s'attaquer à la plus haute tour du monde à Dubaï, selon la presse malaisienne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je vais devoir le faire (...). Peut-être entre janvier et avril 2011», a indiqué Alain Robert, cité samedi soir par l'agence de presse Bernama.

«Je connais les gens de Dubai, ils sont intéressés (par une ascension)», a-t-il ajouté. «Le problème de Dubaï, c'est la température qui peut atteindre 40 degrés celsius».

Dubaï a inauguré le 4 janvier la plus haute tour du monde, la tour «Burj Khalifa», culminant à 828 mètres et appelée à devenir le nouvel emblème de l'émirat.

Alain Robert s'est rendu célèbre pour ses ascensions illégales d'édifices urbains sans matériel d'assurage. Son premier «vrai» gratte-ciel remonte à 1994. Il était alors monté en haut de la tour de la CityBank à Chicago.

Depuis, il a escaladé une centaine d'édifices dans le monde. Ses ascensions lui sont souvent «commandées» par des entreprises ou des associations.