Le ministre de l'Intérieur du Guatemala, Salvador Gandara, a interdit à ses collaboratrices le port de la mini-jupe et les décolletés profonds pendant les heures de service, au nom de «la bonne image» de ses services, a-t-on indiqué au ministère, cité mardi dans la presse.

Mis à jour le 10 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette décision, en vigueur depuis début février, «a été prise par le ministre pour présenter à la société une bonne image du service public», a expliqué le porte-parole du ministère, Nery Morales.

L'interdiction est limitée au siège du ministère, a-t-il précisé.

La militante féministe guatémaltèque Sandra Moran estime qu'il conviendrait de définir ce qu'est une «bonne image». L'image d'une telle institution ne dépend pas de l'aspect des personnes, mais de ses actions concrètes en faveur de la sécurité, «en particulier des femmes», a-t-elle souligné dans la presse.