La mairesse de Montréal a rencontré mardi un père de famille dont le véhicule - avec ses enfants à bord - a été touché par une décharge d’arme à feu, dimanche, au cours du dernier épisode violent à survenir le nord-est de Montréal.

Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

Valérie Plante a évoqué cette rencontre dans le cadre de la réunion du comité exécutif de la Ville de Montréal, tenu mercredi matin.

« Hier, avec ma collègue Caroline Bourgeois, on est allé rencontrer le père de famille dont la voiture a été touchée par des balles lors d’un évènement en fin de semaine », a dit la mairesse de Montréal. Mme Bourgeois est mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et responsable des dossiers de sécurité publique à la Ville.

L’homme en question se trouvait au volant de son automobile, au coin des rues Joliot-Marie et Huguet-Latour, lorsqu’au moins un projectile a atteint le véhicule. Ses enfants étaient à bord. La catastrophe a été évitée : personne n’a été blessé.

« Tout notre soutien va aux familles parce que c’est le genre d’évènements que l’on ne souhaite surtout pas qui se produise, surtout dans un quartier aussi résidentiel », a dit Mme Plante.

La mairesse a souligné le travail de la nouvelle escouade du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), formée pour endiguer l’approvisionnement en armes à feu sur l’île. Elle a aussi appelé Ottawa à prendre en charge la réglementation sur les armes de poing.