(Montréal) Les vélos en libre-service de BIXI ont pâti de la pandémie : leur utilisation était en baisse marquée cette année, selon un bilan publié par l’organisation qui les gère.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

BIXI Montréal a annoncé mardi via communiqué une baisse d’achalandage de plus de 70 % en avril par rapport à la même période l’an dernier, avant de se situer à 40 % « les mois suivants ».

Selon BIXI Montréal, la situation est « en grande partie lié au confinement et au télétravail ».

« Alors que nous venons de traverser une véritable tempête, nous sommes heureux d’annoncer que BIXI atteindra l’équilibre budgétaire cette année », a toutefois affirmé le président du conseil d’administration de BIXI Montréal, Alexandre Taillefer. « La saison qui vient de se terminer a d’ailleurs été marquée par l’ajout de 1000 nouveaux BIXI électriques à la flotte, très populaires auprès de notre clientèle et utilisés 60 % plus souvent que les vélos standards. »

Les vélos étaient disponibles du 15 avril au 15 novembre.

Un quart des revenus de BIXI Montréal - environ 3,5 millions - provient d’une contribution de la Ville de Montréal.