(Montréal) Le juge André Prévost de la Cour supérieure a autorisé une action collective contre la Ville de Montréal pour des pratiques présumées de profilage racial par la police.

La Presse canadienne

L’avocat à l’origine de la demande, Jacky Eric Salvant, allègue que les droits des non-Blancs à Montréal sont régulièrement violés par des policiers qui les interpellent dans la rue ou dans leur voiture en raison de la couleur de leur peau.

Sur sa page Facebook, La Ligue des Noirs du Québec invite les citoyens qui croient avoir été victimes de profilage à se joindre à l’action collective.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Jacky Eric Salvant

«Nous croyons que cette permission de poursuivre la Ville va réduire les cas d’abus de pouvoir et de profilage racial, car les membres de la Communauté noire et culturelle auront accès à la justice», affirme-t-elle.

Selon le document publié par la Cour supérieure, la décision du juge permet la participation à l’action de «toute personne physique racisée qui, à Montréal entre le 14 août 2017 et le 11 janvier 2019 (pour celle ayant subi un préjudice corporel) ou entre le 11 juillet 2018 et le 11 janvier 2019 (pour celle n’ayant pas subi un préjudice corporel), à la suite d’une intervention proactive d’un policier de la ville de Montréal a été interpellé, arrêtée et/ou détenue sans justification et a subi du profilage racial.»

Le plaignant principal est Alexandre Lamontagne, un homme d’origine haïtienne, représenté par l’avocat Jacky Eric Salvant.

Au mois d’août 2017, alors qu’il consultait son téléphone à la sortie des bars dans le Vieux-Montréal, le regard de M. Lamontagne aurait croisé celui d’un policier qui lui aurait demandé : «Est-ce que tu as une question?» M. Lamontagne aurait répondu : «C’est quoi ton problème?». Après plusieurs interactions, il a été arrêté et accusé d’entrave au travail des policiers et de voies de fait dans l’intention de nuire au travail des policiers.

L’ensemble des événements a été capté par une caméra et, un an plus tard, la poursuite a retiré les accusations.