Côte-des-Neiges: un rond-point qui ne tourne pas rond

Un automobiliste ignore complètement le rond-point situé à... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Un automobiliste ignore complètement le rond-point situé à l'intersection des avenues Ekers et de Vimy.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Morgane Gelly
La Presse

Sur l'asphalte noir, de la peinture rouge délimite un rond-point approximatif à l'intersection des avenues Ekers et de Vimy, dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Pour un peu, on pourrait y percevoir un Pac-Man. Les conducteurs ne semblent pas y voir plus clair.

La vue du rond-point, dont il semble manquer des morceaux, laisse pantois. « C'est un rond-point qui n'est pas rond. On dirait une espèce de vomi par terre, commente Jacques Azoulay, habitant du quartier. Il faut le voir pour le croire. Vraiment, c'est une honte. »

Loin des ronds-points arborant fleurs, panneaux ou sculptures, l'intersection n'est signalée que par une large tache de peinture rouge décrépite dont la forme n'est même pas vraiment circulaire.

« Bon, le rouge, ça saute aux yeux. [...] Je crois que c'est pour la visibilité qu'ils ont choisi le rouge, mais bon, à la longue, on se désensibilise », nuance en riant Robert Dobosz, un autre résidant du coin.

Travaux laborieux 

L'ingénieur en innovation a suivi toute l'histoire de ce carrefour giratoire situé juste sous ses fenêtres. Selon lui, les urbanistes sont arrivés à ce compromis pour que les déneigeuses puissent continuer de passer par-dessus l'hiver. Mais ils n'en sont pas à leur première tentative.

« Déjà la construction de ce rond-point était hyper longue », raconte M. Dobosz. Celle-ci aurait duré des mois.

La manière dont le carrefour a été conçu avait alors provoqué une rupture de canalisation en dessous, explique le résidant. « Là, ce qui s'est passé, c'est que ça a inondé énormément. Ça a fait remonter toute la chaussée autour du rond-point de plusieurs centimètres », se remémore-t-il.

La forme du rond-point laisse perplexe.... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

La forme du rond-point laisse perplexe.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Circulation chaotique

Le rond-point a ensuite été reconstruit, mais en ce qui touche la sécurité, il suscite toujours des questionnements. Là où il y avait naguère des panneaux d'arrêt, les automobilistes peuvent aujourd'hui filer tout droit dans une intersection à la signalisation nébuleuse. Des dos d'âne ont dû être placés pour limiter les excès de vitesse.

Autre problème, les usagers de la route ne semblent pas comprendre le fonctionnement du rond-point et ne respectent pas les règles de la circulation. « Les gens ne savent pas si c'est un rond-point, un demi-rond-point ou un rond-point raté, constate Jacques Azoulay. Il y en a qui montent par-dessus, il y en a qui tournent autour. »

M. Dobosz constate que des véhicules prennent parfois le rond-point à contresens. « J'ai eu un incident où j'avais garé ma voiture ici, devant. Et donc je m'approchais de l'entrée et je n'ai pas eu le réflexe que quelqu'un puisse arriver à contresens. Je me suis quasiment fait frapper », témoigne-t-il.

L'arrondissement dit avoir fait des relevés de caméras pour analyser la sécurité de l'intersection. De nouveaux travaux seront entrepris prochainement. « Nous avons des plans à l'arrondissement pour refaire le marquage du carrefour giratoire pour améliorer la sécurité. Nous avons déjà retenu une soumission et les travaux se feront sous peu », précise Annalisa Harris, directrice du cabinet de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer