Source ID:d177c130be273dfbb346940eed7e5be6; App Source:StoryBuilder

Luc Ferrandez annonce son départ de la vie politique

Le maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a confirmé son départ de la vie politique.

« En partant, ce que j'espère faire, c'est faire peser le poids de ma démission, a-t-il dit à La Presse au téléphone. Ce que je tente de faire, c'est de mobiliser Projet Montréal à être plus agressif face à la crise environnementale, c'est le message que je voulais envoyer avec ma démission. »

Il jugeait ne pas arriver à le faire en restant à l'intérieur de la formation. Il a aussi écarté l'idée de rester comme indépendant ou de continuer la politique ailleurs.

Il a nié la présence de tensions entre lui et le reste du comité exécutif. « C'est des dissensions sur le contenu, c'est des dissensions sur les stratégies, les méthodes à prendre, je pense que Montréal, comme le reste de la planète, fait face à une crise gigantesque, bien plus grande que celle qu'on accepte de voir », a-t-il dit à La Presse.

La mairesse Valérie Plante a salué la contribution de Luc Ferrandez à la Ville de Montréal.

« Il y a 10 ans, ce que Luc proposait comme vision était audacieux, voire impensable. Aujourd'hui, force est d'admettre que cette vision est devenue une référence dans l'appareil municipal. Accomplir autant en si peu de temps demande un courage politique énorme, une intégrité sans borne et des convictions inébranlables. Ce sont des valeurs qui nous inspirent et qui nous motivent à aller toujours plus loin », a déclaré la mairesse.

Elle n'a toutefois pas commenté sa sortie sur l'environnement.

M. Ferrandez a publié un long message sur son compte Facebook sur les raisons de son départ.

« Incapable d'influencer la mairesse (ainsi que le président du comité exécutif et les membres du comité exécutif) sur la gravité de la situation et des mesures qui s'imposent, je choisis de ne pas rester dans cette équipe », a écrit M. Ferrandez, élu pour la première fois en 2009. Il a cependant indiqué que, selon lui, « Valérie Plante est plus représentative de la population qu'[il] ne l'a jamais été ».  Il a affirmé ne pas souhaiter « affaiblir son leadership ou travailler pour une autre équipe ».

Il a souligné qu'il songeait à partir depuis « des mois ». Son « impression d'imposture » l'a poussé à franchir le pas, a-t-il écrit.

Sa démission a été déposée au greffier mardi après-midi.

Selon le leader de l'opposition à l'hôtel de ville, Lionel Perez, le départ d'un vétéran comme Luc Ferrandez est un coup dur pour l'administration de Valérie Plante.

« C'était un leader au sein de son parti, et beaucoup de ses collègues adhéraient à ses valeurs, à ses intérêts et à sa façon de faire de la politique », a souligné M. Perez.

Il a salué l'engagement du politicien, qui a dédié 10 ans de sa vie à la vie publique. « il était là par conviction et était très franc, parfois à son détriment, » a-t-il ajouté.

Les élus de Projet Montréal se réunissaient en caucus en début de soirée.

Lors de la dernière séance du conseil municipal, il avait utilisé l'expression « what the fuck » en s'adressant à un conseiller, ce qui lui avait valu une intervention de la présidente du conseil, Cathy Wong. Fin avril, il avait fini par retirer une publication sur son compte Facebook, dans laquelle il y allait d'un « fuck you, nous autres » pour dénoncer une responsabilité collective face aux changements climatiques.

Il a dit ne pas s'être « fait taper sur les doigts » pour ses dernières envolées, où il avait utilisé le mot « fuck », qualifiant les incidents de « détails ».  

Luc Ferrandez a été réélu maire de l'arrondissement du Plateau - Mont-Royal pour un troisième mandat en 2017, avec plus de 65 % des voix. Il était membre de Projet Montréal et avait la responsabilité des grands parcs et des espaces verts à la Ville.

Élu à la mairie de l'arrondissement pour la première fois en 2009, il a été au centre de plusieurs controverses au cours de ses années en politique municipale.

- Avec Isabelle Ducas et Pierre-André Normandin




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer