Source ID:749209a50fcc303c894f30290a2f95b6; App Source:StoryBuilder

Au moins une semaine pour ramasser la neige à Montréal

PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN, Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Faire disparaître des rues de Montréal la neige laissée par la tempête devrait prendre de 7 à 8 jours, prévoit Jean-François Parenteau, élu responsable du déneigement au sein de l'administration Plante.

« Il y a près de 40 cm au sol alors qu'on reçoit 190 cm de neige en moyenne par hiver. On a reçu près du quart d'un hiver en une seule nuit. Ça donne une idée de la démesure de la tâche à accomplir », a illustré Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal.

Les employés de Montréal s'affairent présentement à déblayer les rues afin de faciliter la circulation. La Ville dit prioriser dans ses opérations les hôpitaux, les accès aux réseaux de transports collectifs et les grandes artères.

Malgré les importantes précipitations, la circulation est relativement fluide. « Les gens ont entendu l'appel à utiliser le transport collectif et ça nous a donné un bon coup de main », a dit Philippe Sabourin.

Montréal a officiellement décrété la quatrième opération d'enlèvement de la neige de la saison, qui devrait débuter ce soir à 19h dans l'ensemble des 19 arrondissements. Pas moins de 2200 véhicules auront pour tâche d'enlever la neige accumulée sur les 10 000 km de rues et trottoirs de la métropole. Le tout devrait prendre plus d'une semaine, en raison de l'importance des précipitations. La Ville met normalement 4 jours pour enlever une tempête de 25 cm.

Soulignons que le budget neige de 165 millions de Montréal permet de réaliser 5 opérations de chargement de la neige en moyenne par hiver. Les précipitations ayant été plus importantes que la normale en 2018, le déneigement a coûté 45 millions de plus.

Même si beaucoup de neige est déjà tombée cet hiver, la Ville assure qu'il n'y a pas de mauvais sang à se faire pour le ramassage de la neige : la métropole a encore beaucoup de place dans ses dépôts, assure Philippe Sabourin, porte-parole administratif de la ville.

« On a actuellement chargé de la neige pour 7,2 millions de mètres cubes depuis le 15 novembre. Un hiver moyen c'est 12 millions de mètres cubes », a-t-il dit. « Ce que ça signifie, c'est qu'on a encore de l'espace pour emmagasiner cette neige-là. Le stockage n'est pas un souci. »

Avec la tempête des dernières heures, la métropole a reçu 167 centimètres depuis le 15 novembre, contre 150 centimètres en moyenne à pareille date. Des épisodes de pluie en ont toutefois fait fondre une partie.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer