Les chantiers de deux grands projets de transports collectifs vont s'ajouter aux nombreux projets routiers en cours, ce qui rendra la vie impossible aux automobilistes et aux camionneurs qui circulent dans l'île de Montréal ou qui essayent d'y accéder tout au long de l'année 2019, a appris La Presse.

Mis à jour le 1er févr. 2019
BRUNO BISSON LA PRESSE

Selon des documents de Mobilité Montréal obtenus par La Presse, l'est de Montréal sera particulièrement éprouvé en 2019 par des chantiers d'infrastructures de la Ville dans les rues Notre-Dame, Saint-Denis et D'Iberville, de même que sur le boulevard Pie-IX et l'avenue Papineau, au nord de la rue Sherbrooke.

De l'autoroute Métropolitaine au fleuve Saint-Laurent et de l'autoroute 15 jusqu'à l'A25, le coeur de la métropole sera ceinturé par des dizaines de chantiers majeurs prévus par la Ville de Montréal, le ministère des Transports du Québec (MTQ) et trois consortiums privés, responsables de la construction du nouveau pont Champlain, du nouvel échangeur Turcot et du Réseau express métropolitain (REM).

***

33 

Nombre de chantiers d'infrastructures qui auront des répercussions négatives sur la circulation automobile, durant la prochaine année, dans l'ensemble de la région métropolitaine, selon les spécialistes de Mobilité Montréal

***

La grande majorité de ces travaux se déroulera toutefois dans l'île de Montréal, où les « secteurs chauds » vont se multiplier.

Le corridor de l'A25, entre le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et l'autoroute 40, le maintien des structures de l'autoroute Métropolitaine entre le boulevard de l'Assomption et l'autoroute 520, le réaménagement de l'échangeur Angrignon et d'une partie de l'autoroute 20, relié au projet Turcot, dans le sud-ouest de Montréal, et les nombreuses interventions sur le boulevard Pie-IX en vue de l'implantation d'un corridor d'autobus express, font partie des éléments qui retiendront le plus d'attention dans les prochains mois.

Six ponts sur quinze

Selon les documents de Mobilité Montréal, pas moins de 6 des 15 ponts qui ceinturent la métropole feront l'objet de travaux de réfection en 2019 : entre Montréal et la Rive-Sud, les ponts Mercier, Champlain et Jacques-Cartier ainsi que le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine seront couverts de cônes orange à un moment ou l'autre de l'année. Les ponts Louis-Bisson (autoroute 13) et Pie-IX (route 125), qui relient la métropole et la banlieue nord, subiront aussi des travaux de réfection en 2019.

Même s'il s'agit dans tous les cas d'infrastructures routières vitales pour Montréal et les banlieues, les chantiers sur les ponts devraient dans la plupart des cas avoir des répercussions limitées sur le trafic. Les travaux de réfection du pont Louis-Bisson, le pavage des voies de circulation du tunnel La Fontaine et l'entretien des structures d'acier du pont Jacques-Cartier devraient principalement causer des fermetures de nuit ou de fin de semaine, auxquelles les usagers de la route sont maintenant habitués dans la région de Montréal.

Ce sont toutefois des travaux de réfection majeurs qui entraveront le pont Pie-IX. La nature des interventions prévues sur le pont Mercier, dont la plus ancienne partie est en fin de vie utile, n'est pas précisée dans les documents obtenus par La Presse.

Dans l'axe du pont Champlain, les travaux de construction du nouveau pont Samuel-De Champlain devraient être terminés avant l'été. La fin de l'immense chantier ne signifie toutefois pas la fin des ennuis pour les automobilistes dans ce corridor. À la sortie du pont, du côté de Montréal, l'autoroute 15 restera en chantier jusqu'à la fin de cette année. 

Du côté de la Rive-Sud, ce sont les travaux d'implantation du futur Réseau express métropolitain, un train électrique de la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui créeront des entraves importantes sur l'autoroute 10, entre le pont et l'autoroute 30.

Les artères de l'Est

Dans ses documents, Mobilité Montréal, organisme créé pour coordonner les travaux et les entraves à la circulation d'une multitude d'acteurs privés et publics, identifie cinq « secteurs chauds » pour l'année en cours : le corridor de l'autoroute 25, celui de l'autoroute 10, le chantier Turcot, le secteur de l'échangeur 13/40, dans l'ouest de Montréal, et l'est de la métropole.

Dans ce dernier secteur, on remarque une forte concentration de chantiers de la Ville de Montréal. Dans la rue Saint-Denis, les travaux de reconstruction de la chaussée entre les rues Jean-Talon et Jarry, entrepris l'an dernier, se poursuivront jusqu'à la fin de 2019. Plus au sud, la portion de Saint-Denis entre la rue Saint-Grégoire et le boulevard Rosemont, sous le pont d'étagement où a péri la cycliste Mathilde Blais, en avril 2014, sera aussi reconstruite au cours de l'année.

Des travaux de réfection du réseau de distribution d'eau sur l'avenue Papineau, entre les rues Gauthier et Marie-Anne, devraient, encore une fois, entraver l'accès au pont Jacques-Cartier.

Rue D'Iberville, ce sont des travaux de réparation de la chaussée qui seront réalisés sur le tronçon situé entre les rues Ontario et Logan. Dans la rue Notre-Dame Est, des travaux de maintien de la chaussée sont aussi prévus entre les rues Alphonse-D.-Roy et Vimont.

Enfin, depuis la semaine dernière, les travaux d'implantation du SRB Pie-IX ont débuté sur ce boulevard important de l'Est. Le projet de corridor de bus nécessite le réaménagement de nombreuses intersections, le remplacement du mobilier urbain, l'élargissement des trottoirs, la réhabilitation des infrastructures en fin de vie utile et la construction des 15 stations du futur SRB, au centre du boulevard, entre le pont Pie-IX et la station de métro du même nom, près du Stade olympique.

Les travaux d'implantation du SRB Pie-IX doivent se poursuivre jusqu'en 2022.

***

Le secteur 13/40 touché

Quatre chantiers majeurs coexisteront toute l'année autour de l'intersection des autoroutes 13 et 40 dans l'ouest de Montréal. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) prévoit en effet une réfection du pont Louis-Bisson entre Laval et Montréal, la reconstruction complète du pont de l'autoroute 13 qui surplombe l'A40 et la réfection des ponts du boulevard Henri-Bourassa, au-dessus de l'autoroute 40. La construction des structures de l'antenne Ouest du futur Réseau express métropolitain commence aussi en 2019, dans l'axe de l'A40, jusqu'à Sainte-Anne-de-Bellevue.

L'échangeur Turcot, encore...

La construction du nouvel échangeur Turcot complique la vie des usagers de la route depuis bientôt quatre ans dans le sud-ouest de Montréal. En 2019, le chantier de 3,7 milliards va contribuer à enclaver encore un peu plus les quartiers au sud de l'autoroute 20 en raison du réaménagement de l'échangeur du boulevard Angrignon, dans l'arrondissement de LaSalle. Ce nouveau chantier du projet Turcot a été dénoncé par l'arrondissement, qui considère que la fermeture de ce boulevard pénalisera sévèrement la population locale et les entreprises du secteur, et ce, durant toute l'année 2019. La reconstruction de l'échangeur Angrignon est un des chantiers qui aura le plus d'impacts sur la circulation automobile dans tout l'ouest de Montréal.