Si la ligne bleue du métro de Montréal a pu être réalimentée en fin de journée après avoir été paralysée tout l'après-midi par un bris d'équipement souterrain d'Hydro-Québec, quelques milliers de clients étaient toujours privés d'électricité en soirée.

Mis à jour le 17 janv. 2019
FANNY LÉVESQUe LA PRESSE

Selon le site Info-pannes d'Hydro-Québec, un peu plus de 10 000 clients de la métropole étaient sans courant vers 21 h. De ce nombre, environ 8500 abonnés des arrondissements Ahuntsic-Cartierville et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension étaient toujours affectés par la panne qui a perturbé le service du métro de Montréal.

« Nous rebranchons graduellement les clients de ce secteur pour réduire les risques de surcharge », a indiqué le porte-parole d'Hydro-Québec, Jonathan Côté. « Il faut comprendre que les maisons touchées par la panne depuis l'après-midi ont eu le temps de se refroidir et, donc, lorsqu'on rebranche, les systèmes de chauffage fonctionnent à plein régime. »

La société d'État estimait que « la forte majorité » de ses clients serait rebranchée à son réseau d'ici 22 h. Selon le site Info-pannes, quelque 7400 abonnés étaient toujours privés de courant vers 22 h 30. Consultez le site Info-pannes pour connaître l'état du réseau en temps réel.

En raison du froid intense qui sévit sur Montréal, l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville-Cartierville a notamment ouvert les portes de l'aréna Ahuntsic, situé au 10 560, rue Saint-Hubert, aux familles et personnes affectées par la panne.

Des équipements souterrains appartenant à la société d'État ont pris feu en tout début d'après-midi, un peu après midi. Des images diffusées sur les réseaux sociaux captées par des passants montraient d'impressionnantes colonnes de fumée s'échappant du canal souterrain d'Hydro-Québec sur la rue Bélanger, à la hauteur des rues Boyer et Saint-André.

Le service du métro, interrompu sur la totalité de la ligne bleue, a pu reprendre uniquement après l'intervention des pompiers vers 16 h 30. Hydro-Québec ignore toujours ce qui a pu provoquer ce bris d'équipement de son réseau souterrain.

Au plus fort de la panne, quelque 21 000 abonnés d'Hydro-Québec étaient sans courant.