Échangeur Turcot: ralentissements et bouchons en vue

L'utilisation des GPS sera inutile jusqu'au printemps 2018 pour se... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'utilisation des GPS sera inutile jusqu'au printemps 2018 pour se guider dans l'échangeur Turcot, ont averti hier le ministère des Transports et son partenaire privé KPH Turcot.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Bruno Bisson
La Presse

Les 300 000 automobilistes et camionneurs qui empruntent chaque jour les multiples bretelles de l'échangeur Turcot devront se défaire de leurs habitudes de conduite et prêter particulièrement attention à la signalisation routière dans les prochains mois, parce que tous les mouvements du trafic vont changer. Et pas seulement pour le mieux.

PENDANT LES TRAVAUX... (image fournie par le ministère des Transports) - image 1.0

Agrandir

PENDANT LES TRAVAUX

image fournie par le ministère des Transports

AVANT LES TRAVAUX... (Image fournie par le ministère des Transports) - image 1.1

Agrandir

AVANT LES TRAVAUX

Image fournie par le ministère des Transports

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et l'Électrification des transports et son partenaire privé, KPH Turcot, ont présenté les détails d'un « changement de phase » dans les travaux de reconstruction de l'échangeur qui modifieront profondément les itinéraires des navetteurs, et qui toucheront les accès et les mouvements de toutes les autoroutes qui se croisent dans cet immense carrefour du sud-ouest de la métropole.

Les changements seront si profonds, ont averti le Ministère et KPH, que l'utilisation des GPS sera inutile jusqu'au printemps 2018 pour se guider dans l'échangeur Turcot, qui prendra peu à peu une nouvelle forme.

Les accès difficiles aux autoroutes qui traversent l'échangeur devraient par ailleurs causer des ralentissements importants et des bouchons de circulation un peu partout sur le réseau artériel de Montréal, en périphérie du chantier qui s'étend du tunnel Ville-Marie jusqu'à Montréal-Ouest, et de l'autoroute Décarie jusqu'au canal de Lachine.

FERMETURE DE LA 720 OUEST

Les transferts de la circulation à partir de l'échangeur actuel vers des infrastructures nouvellement construites, qu'elles soient temporaires ou permanentes, se feront en quatre étapes distinctes à compter de la mi-novembre jusqu'au début de 2018. Les plus importants, et les plus susceptibles de perturber profondément la circulation dans la métropole, seront effectués à la mi-décembre, soit dans moins de deux mois, quand KPH Turcot procédera à la fermeture complète et définitive de l'autoroute Ville-Marie en direction ouest (A720 Ouest).

La circulation automobile en provenance du centre-ville de Montréal sera déviée sur la nouvelle route 136 à partir du tunnel Ville-Marie. Les automobilistes circuleront sur des voies aménagées à contresens sur cette nouvelle route, qui remplace l'autoroute 720 entre l'échangeur Turcot et le tunnel Ville-Marie.

La disparition de l'A720 Ouest entraînera la fermeture de deux des principaux accès à l'autoroute actuelle à partir du centre-ville, soit les entrées des rues Lucien-L'Allier, près du Centre Bell, et de la rue du Fort. La fermeture de ces deux accès à l'autoroute, utilisés par environ 2500 véhicules par heure en périodes de pointe, sera compensée par l'ouverture d'une nouvelle voie d'accès à la route 136 Ouest à partir de l'intersection des rues Rose-de-Lima et Saint-Antoine, dans l'arrondissement du Sud-Ouest.

La directrice au maintien de la mobilité du consortium KPH Turcot, responsable de la construction du nouvel échangeur, Sylvie Gervais, a estimé que le transfert du trafic ne devrait pas congestionner la route 136 elle-même. On s'attend toutefois à ce que les accès à la 136 Ouest soient plus difficiles, sur le réseau montréalais, en raison de la convergence de plusieurs flux de circulation vers les points d'entrée restants.

L'ÉCHANGEUR CHANGE

En février 2018, à la fin du prochain changement de phase « qui va toucher tous les mouvements, toutes les autoroutes et toutes les bretelles de l'échangeur », la configuration de l'échangeur Turcot sera déjà considérablement transformée.

Les illustrations ci-bas montrent les structures de l'échangeur avant le début des travaux, et les structures temporaires et permanentes qui seront en service au début de l'an prochain. À l'exception des voies de l'autoroute 15 et d'un tronçon de l'A20 menant vers l'A15 Sud et le pont Champlain, toutes les bretelles de l'échangeur actuel seront déjà hors service ou démantelées.

« On entre dans la phase des travaux qui auront le plus d'impacts sur la circulation, a affirmé hier la directrice au maintien de la mobilité de KPH Turcot. Les usagers de la route vont devoir porter une attention particulière à la signalisation mise en place et délaisser les GPS, parce que nous allons procéder à l'ouverture de nombreuses nouvelles bretelles. Plus que jamais, le transport collectif va devenir un facteur essentiel à la mobilité du secteur. »

MOUVEMENTS INVERSÉS

Les touristes ou visiteurs occasionnels de la métropole risquent d'être complètement perdus sur ces routes couvertes de cônes orange. Mais selon Mme Gervais, les usagers de la route qui sont habitués à l'échangeur et à ses mouvements risquent aussi d'être confus et hésitants devant ces nouvelles configurations routières.

À titre d'exemple, Mme Gervais a mentionné les mouvements de circulation à partir de l'autoroute 20 Est vers le centre-ville ou l'autoroute Décarie.

« Présentement, dit-elle, les usagers de l'A20 qui se dirigent vers l'autoroute Décarie, en direction nord, doivent rester sur leur gauche, alors que ceux qui veulent se rendre au centre-ville roulent dans la voie du centre de l'A20. La nouvelle configuration va inverser ces deux mouvements. Les usagers qui vont vers le centre-ville vont devoir rester à gauche, pour emprunter une structure temporaire vers la route 136, tandis que les automobilistes qui veulent aller prendre Décarie vers le nord vont devoir rester au centre. »

Ces changements d'habitudes pourraient toucher particulièrement les navetteurs qui roulent dans ce corridor est-ouest depuis de très nombreuses années, qui connaissent leur itinéraire habituel par coeur, et qui devront se familiariser avec un nouveau parcours sur de nouvelles structures qu'ils n'ont encore jamais empruntées.

«

  • 24 : Nombre de nouvelles structures qui seront terminées à la fin de 2017

  • 55 000 : Nombre de mètres cubes de chaussées bétonnées à ce jour, équivalant à presque 50 km d'autoroute à une voie

  • + de 50 % : État d'avancement du projet Turcot

  • 3,7 milliards : Coût estimé de l'ensemble du projet

  • Fin 2020 : Échéancier pour la fin des travaux de construction
»





la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer