Exclusif

La réfection de Pie-IX durera un an de plus

Le viaduc au coin de Pie-IX et du... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Le viaduc au coin de Pie-IX et du boulevard Henri-Bourassa sera démoli à l'automne.

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Bruno Bisson
La Presse

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) envisage d'étirer sur quatre ans les travaux de reconstruction du viaduc Henri-Bourassa, à Montréal, et du pont Pie-IX, entre Montréal et Laval, afin de réduire les impacts de la congestion pour les automobilistes de la banlieue nord.

Ce nouvel échéancier entraînera des coûts supplémentaires de près de 2 millions et retardera d'au moins un an le réaménagement urbain des terrains près du futur carrefour des boulevards Pie-IX et Henri-Bourassa, dans le Nord de Montréal, selon les informations obtenues par La Presse.

En revanche, le scénario proposé par le MTQ permettra de maintenir une capacité de circulation à peu près égale pendant toute la durée des grands chantiers d'infrastructures prévus dans l'axe du boulevard Pie-IX, à Montréal, et de la route 125, à Laval.

La circulation restera difficile, en vertu d'une perte de capacité routière qui variera de 30 à 38%, durant quatre ans. C'est l'équivalent d'une voie de circulation retranchée sur trois, et ce, de façon permanente. En vertu du scénario d'origine qui prévoyait la fin de ces travaux dans seulement trois ans, les automobilistes de Laval et de la banlieue nord auraient subi une perte de capacité routière de plus de 50%.

Concrètement, le temps d'attente dans la circulation de l'heure de pointe le matin, en direction de Montréal, se serait allongé de 25 à 30 minutes pour chaque automobiliste. On estime qu'environ 80 000 véhicules transitent chaque jour sur le pont Pie-IX.

Démolition

Les travaux de démolition du viaduc Henri-Bourassa, à l'intersection du boulevard Pie-IX, sont commencés depuis deux semaines. Il s'agit d'une phase préparatoire, durant laquelle sont déplacées certaines infrastructures d'utilité publique (éclairage, conduite de gaz, etc.).

Ces travaux entraînent la fermeture de deux voies de circulation sur trois à la sortie du pont Pie-IX, en direction de Montréal, durant toute la journée. Trois voies de circulation sont toutefois ouvertes le matin, en période de pointe. Il n'y a pas d'entraves vers Laval durant la journée.

À compter de juin prochain, par contre, la Ville de Montréal construira des voies de circulation temporaires, entreprendra la démolition des terre-pleins au centre de Pie-IX et Henri-Bourassa et la construction de nouvelles conduites d'eau et d'égout. Le viaduc Henri-Bourassa sera démoli à l'automne. Ces travaux doivent être terminés d'ici à la fin de 2012.

On prévoit que les entraves à la circulation, durant cette période, seront équivalentes à la perte complète d'une voie de circulation, dans chaque direction, entre Montrél et Laval. Cette perte de capacité routière deviendra permanente après 2016.

Le carrefour des boulevards Pie-IX et Henri-Bourassa sera en effet reconstruit à plat, sans étagement, et intégrera un couloir exclusif de circulation pour les autobus (voir autre texte). Cette nouvelle configuration réduira la capacité de circulation de 33% au carrefour de ces deux grands boulevards de Montréal, et ce, de façon définitive. Le coût global du projet est estimé à 54 millions.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer