Source ID:; App Source:

Gérald Tremblay va collaborer avec la SQ

Le maire Gérald Tremblay assure que son équipe va collaborer de façon «assidue... (Photo: Francois Roy, La Presse)

Agrandir

Photo: Francois Roy, La Presse

Le maire Gérald Tremblay assure que son équipe va collaborer de façon «assidue et attentive» avec la Sûreté du Québec pour faire toute la lumière sur les transactions à la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM).

«Les situations décrites dans les rapports sont inadmissibles et je les condamne avec virulence. Les règles de saine gestion à la SHDM ont été transgressées ou carrément ignorées à de multiples reprises, et c'est inacceptable», a dit le maire de Montréal, en point de presse hier, à l'hôtel de ville.

 

Se voulant rassurant, le maire a ensuite rappelé que c'est à sa demande qu'une enquête a été ouverte par le vérificateur général de la Ville, en novembre dernier. Depuis, des changements ont été apportés à la gouvernance de la SHDM, «un nouveau directeur général a été nommé, il y a maintenant un élu qui y siège, un fonctionnaire de la Ville, et un président du conseil expérimenté et rigoureux pour redresser la gestion administrative du projet Faubourg Contrecoeur».

Accompagné de Claude Dauphin, le nouveau président du comité exécutif, Gérald Tremblay a par ailleurs affirmé qu'à sa connaissance, les élus n'ont rien su des transactions louches à la SHDM avant l'automne dernier. Frank Zampino, ancien président du comité exécutif et responsable des finances, non plus.

«Je fais référence au rapport du vérificateur lui-même, a dit le maire. Il est indiqué que le comité de vérification de la SHDM n'était pas informé, le conseil d'administration non plus. (...) Et à ce qu'on sache, il n'y a eu aucune participation des élus ou, pour être plus précis, pas d'ingérence politique dans le dossier.»

Scandale des commandites montréalais

Pressé de questions à la sortie du point de presse, Benoit Labonté, chef de l'opposition, n'hésite plus à qualifier l'affaire de la SHDM de «version montréalaise du scandale des commandites».

«Il m'apparaît tout à fait impossible que toutes ces activités se soient déroulées à l'insu du pouvoir politique, du comité exécutif ou même à l'insu du maire.»

Malgré les deux rapports accablants, le maire Tremblay estime que la SHDM joue un rôle important dans le développement immobilier de Montréal, et il s'est engagé à ce que le projet Contrecoeur, de 1800 unités, soit mené à terme.

À Québec, le leader parlementaire du PQ, Stéphane Bédard, dit que, dans le dossier de la SHDM ainsi que dans le contrat des compteurs d'eau à Montréal, le gouvernement Charest a démontré une indifférence troublante. «En termes de transparence, de confiance que le public doit avoir dans ses institutions, on en prend pour son rhume aujourd'hui», a soutenu M. Bédard.

«Le maire de Montréal a assumé les responsabilités, le comité exécutif a suspendu le contrat de M. (Martial) Fillion, et il y a eu un moratoire sur toutes les transactions, il y a quand même eu des choses de faites», a lancé Mme Normandeau, dans un bref point de presse.

La direction de Catania, présidée par André Fortin, n'a pas répondu aux appels de La Presse, hier.

Avec la collaboration de Denis Lessard

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer