Source ID:; App Source:

Autoroute 25: un autre contrat pour Tony Accurso

Tony Accurso... (Photo: The Gazette)

Agrandir

Tony Accurso

Photo: The Gazette

Le consortium privé chargé de construire l'autoroute 25 a choisi l'entreprise Écolosol pour l'enfouissement d'une «bonne quantité» des sols contaminés provenant des terrains du ministère des Transports sur lequel l'autoroute est prolongée.

L'entreprise Écolosol, de Mascouche, appartient à Normand Trudel, important donateur du Parti libéral et du Parti québécois, et à Tony Accurso, qui a accueilli politiciens et syndicalistes sur son yacht ces dernières années et dont certaines entreprises ont été perquisitionnées dans une affaire de fraude fiscale.

 

«On en a reçu une bonne quantité, mais on n'en reçoit plus en ce moment», a confirmé à La Presse Marie-Julie Archambault, directrice d'Écolosol.

Rappelons qu'en vertu de son contrat de partenariat public-privé, Consortium A25 a pu refiler 14,8 millions de dollars de frais de décontamination au ministère des Transports du Québec (MTQ), sans procéder à un appel d'offres.

Au moins une autre entreprise a pu bénéficier d'une importante part de ce contrat, car Écolosol n'est pas autorisée pour l'instant à accueillir les sols les plus contaminés (ceux qui sont contaminés au-delà du critère C du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs).

Consortium A25 n'a pas voulu dévoiler hier à La Presse la liste complète des entreprises qui ont reçu les sols contaminés. L'entreprise s'est contentée de faire savoir par sa porte-parole, France Bouffard, que «tous les sols contaminés gérés hors site ont été acheminés vers des sites approuvés par le MDDEP» (le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs).

Une entente à rabais

Chez Écolosol, on affirme avoir conclu une entente à rabais avec le Consortium A25. «Notre tarif normal pour l'enfouissement est autour de 20$ la tonne et ils ont eu un meilleur prix», a dit Mme Archambault. Ces frais n'incluent pas le chargement et le transport.

Lundi dernier, Sandra Sultana, directrice du Bureau de la mise en oeuvre du partenariat public-privé de la 25 au ministère des Transports du Québec, affirmait à La Presse que «la plus grande part des sols a été gérée sur le site même sans coût supplémentaire pour le MTQ. Les coûts sont générés par les sols qui étaient plus fortement contaminés», soit ceux qui ont dû être traités hors du chantier.

Précisons que selon les chiffres fournis par le MTQ, chaque tonne de sol coûtera 148$ au ministère (14,8 millions pour 100 000 tonnes).

Le ministère des Transports n'a pas rappelé La Presse hier. De son côté, Consortium A25 affirme que «les coûts sont attribuables à l'excavation supervisée, au transport et à l'élimination des sols contaminés dans des sites spécialisés autorisés par le MDDEP. Ils sont facturés au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Les taux utilisés ont été soumis pour approbation au MTQ, validés par les représentants du ministère et jugés concurrentiels».

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer