Source ID:; App Source:

Une commande de 410 véhicules

Pour chaque nouvel autobus reçu, la STM redonnera... (Archives La Presse)

Agrandir

Pour chaque nouvel autobus reçu, la STM redonnera un des modèles APS-1 qui s'est forgé la réputation d'autobus le moins fiable de la STM.

Archives La Presse

Bruno Bisson
La Presse

La Société de transport de Montréal (STM) a attribué hier au constructeur d'autobus Novabus, de Saint-Eustache, une troisième grosse commande en seulement deux ans pour la fabrication de 410 autobus neufs, au coût de plus de 200 millions.

La STM a confirmé que l'attribution du contrat à Novabus figurait, hier soir, à l'ordre du jour du conseil d'administration de la société. Ces 410 autobus neufs sont destinés à remplacer, d'ici 2011, un nombre équivalent d'autobus à plancher surbaissé de première génération (APS-1), qui causent toutes sortes d'ennuis à la STM depuis leur mise en service, en 1996.

 

Les autobus APS-1, qui ont aussi été construits par Novabus entre 1996 et 1998, seront donc retirés du service après seulement 10 à 12 ans d'exploitation. C'est peu pour des autobus urbains qui sont habituellement remplacés après 16 ans de service, selon les normes en vigueur dans les transports en commun au Québec.

La retraite prématurée de ces véhicules n'avait pas été prévue par la STM lors des derniers achats groupés d'autobus, réalisés en 2006 par l'ensemble des sociétés de transports en commun du Québec. Des commande pour 731 autobus à plancher surbaissé et 322 autobus articulés ont alors été attribuées à Novabus, par l'Association du transport urbain du Québec, au nom des neufs plus grandes sociétés de transport public de la province, dont la STM.

Avec cette nouvelle commande de 410 véhicules autobus conventionnels, à plancher surbaissé, la STM prendra donc livraison d'un total de 879 autobus du fabricant de Saint-Eustache, d'ici trois ans, dont 202 autobus articulés, qui seront progressivement mis en service sur les circuits les plus achalandés de la STM au cours de la prochaine année.

La performance mécanique des APS-1, qui ont été les premiers autobus à plancher surbaissé fabriqués au Québec, est si médiocre qu'elle nuit directement à la qualité des services offerts aux usagers, parce que la STM manque souvent de véhicules pour offrir le plein service, pendant les périodes de pointe.

Aujourd'hui encore, ces véhicules roulent trois fois moins longtemps que la moyenne des 1600 autobus de la STM, avant de rentrer au garage pour des réparations. Durant le service, les problèmes récurrents de fonctionnement de sa passerelle, ouvrant l'accès des autobus aux personnes en fauteuil roulant, et les nombreux ennuis de châssis ou de moteurs en ont fait la génération d'autobus la moins fiable de tout le parc de la STM.

Selon la porte-parole de la STM, Odile Paradis, les premiers autobus de la nouvelle commande seront livrés dès 2009. La STM devra céder pour sa part les autobus APS-1 à Novabus, à mesure que lui seront livrés les véhicules neufs.

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer