Source ID:; App Source:
Exclusif

Lac-Mégantic: un demi-milliard de fonds publics pour régler la facture

En vertu d'un engagement pris le 19 février,... (Photo Reuters)

Agrandir

En vertu d'un engagement pris le 19 février, Ottawa s'est engagé à rembourser à Québec 50 % des coûts admissibles pour les mesures d'intervention et de rétablissement de Lac-Mégantic.

Photo Reuters

(QUÉBEC) La catastrophe de Mégantic coûtera presque un demi-milliard de fonds publics, révèle une compilation faite par Québec et obtenue par La Presse. On estime qu'il en coûtera globalement 409 236 276 $ aux deux ordres de gouvernement. Québec et Ottawa devront débourser chacun 204 millions une fois le dossier réglé.

L'ensemble des ministères et organismes du gouvernement du Québec a eu hier la consigne de comptabiliser les sommes dépensées en lien avec la catastrophe de Lac-Mégantic. «On veut savoir comment l'argent est dépensé et ils ne peuvent pas nous le dire», résume une source au Conseil exécutif, le ministère de Philippe Couillard. Au gouvernement, on confirme que l'article de La Presse a déclenché une vaste opération dans l'ensemble des ministères pour en arriver à un portrait global.

Assureurs privés

Mais ces chiffres ne tiennent pas compte des réclamations faites par les sinistrés auprès de leurs assureurs privés. Plus de 2000 personnes avaient été évacuées. Ces compagnies, a-t-on appris, tardent à répondre à leurs clients de Mégantic; l'intervention du gouvernement tend, selon elles, à démontrer qu'il ne s'agit pas d'un séisme naturel assurable, mais bien d'une erreur humaine, dont elles estiment ne pas devoir être tenues responsables.

En vertu d'un engagement pris le 19 février, Ottawa s'est engagé à rembourser à Québec 50 % des coûts admissibles pour les mesures d'intervention et de rétablissement, comme la décontamination. À ce jour, 25 millions seulement ont été versés à la province.

Selon un document détaillé réalisé à la fin janvier 2014, et obtenu par La Presse, Québec estime à 409 millions la facture totale de l'accident ferroviaire de juillet 2013. Ces dépenses n'incluent pas les condos commerciaux, la Place de l'industrie, érigés pour pallier la destruction des commerces en juillet 2013. On ne tient pas davantage compte du pont permanent annoncé après le séisme.

Pour le ministère de l'Environnement du Québec, les coûts de décontamination atteindront près de 201 millions, estime-t-on dans cette compilation du 31 janvier dernier. La facture de Transports Québec sera de 100 millions.

Dans le budget de la Sécurité publique, l'aide globale aux sinistrés, les transferts aux entreprises, aux particuliers et aux municipalités atteindra 93 millions (2,9 millions aux particuliers, 15 millions aux entreprises et 74 millions aux municipalités). Il faudra prévoir 6 millions pour la Sûreté du Québec. Toutes ces dépenses seront partagées également entre Ottawa et Québec.

Argent dépensé

Avec ce tableau des dépenses prévues, Québec fait la liste des sommes décaissées au 31 janvier dernier. On était alors à 100 millions. On prévoyait qu'au 31 mars dernier, à la fin de l'année financière, 173 millions auraient été effectivement dépensés, une facture de 86 millions tant pour Ottawa que pour Québec. Encore là, pour la précédente année financière 2013-2014, la plus grosse facture était pour la décontamination réalisée par l'Environnement, un total de 109 millions au 31 mars dernier. On était à mi-chemin dans l'aide aux sinistrés avec 50 millions versés sur un total prévisible de 93 millions.

Aujourd'hui, la facture payée par le gouvernement du Québec en lien avec la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic dépasse déjà les 126 millions. Et cette note de frais ne tient pas compte du salaire normal des «centaines» de fonctionnaires qui ont travaillé sur le dossier, confie-t-on.

Le niveau de détail des engagements diffère passablement d'un ministère à l'autre. Par exemple, l'Environnement, avec 56,9 millions de dépenses au 31 mars, peut préciser que la facture comprend 1,2 million en salaires et 3,4 millions en «dépenses de fonctionnement» pour les employés du Ministère. Finalement, le ministère de David Heurtel a dû allonger 52,3 millions pour les fournisseurs qui ont réalisé différents travaux de décontamination, dont Golder, Mission HGE et RSR Environnement.

Le ministère de la Sécurité publique, qui chapeaute l'effort de reconstruction, a quant à lui dépensé 55,8 millions depuis la tragédie du 6 juillet. De cette somme, 44,6 millions ont été versés à la Ville de Lac-Mégantic.

La Presse a formulé des demandes répétées depuis mercredi pour connaître l'ensemble des sommes dépensées par les différents ministères à Lac-Mégantic. Le chiffre global est arrivé hier en fin d'après-midi.

Comité interministériel

Pour mettre de l'ordre dans tout le dossier de reconstruction de Lac-Mégantic, un comité interministériel a été créé ces dernières semaines. Il sera présidé par le député libéral de Mégantic, Ghislain Bolduc, et siégera pour la première fois, la semaine prochaine, à Québec.

Du côté de la Santé, pour l'exercice financier 2014-2015, il est estimé qu'environ 1 250 720 $ seront versés à la région de l'Estrie; la dépense réelle sera du double, mais encore là, la moitié sera payée par Ottawa.

Pour le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale, responsable de la coordination des communications gouvernementales en situation d'urgence, entre novembre 2013 et avril 2014, les dépenses ont totalisé 170 000 $, incluant les heures supplémentaires et les déplacements.

- Avec la collaboration de Kathleen Lévesque




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer