Les temps sont difficiles pour bon nombre d’entre nous. Depuis plusieurs semaines, nous vous parlons des défis vécus par les médias, qui doivent trouver des solutions créatives pour aller chercher de nouveaux revenus et poursuivre leurs activités. Mais pour que chacun puisse survivre, et parce que nous avons besoin d’un écosystème diversifié, nous devons également nous serrer les coudes et faire preuve de solidarité les uns envers les autres.

Éric Trottier Éric Trottier
VICE-PRÉSIDENT À L’INFORMATION ET ÉDITEUR ADJOINT DE LA PRESSE

À La Presse, nous avons pris la décision d’héberger, durant toute la période de confinement, et aussi longtemps que durera la crise liée à la COVID-19, le magazine L’Itinéraire. Une fois par mois à compter d’aujourd’hui, vous pourrez retrouver le journal de la rue dans un onglet de La Presse+ qui lui sera réservé. Par ce geste, nous souhaitons permettre à L’Itinéraire et à ses camelots de poursuivre leurs activités, malgré la précarité de leur situation.

L’Itinéraire est un magazine créé, et habituellement distribué dans les rues de différentes villes québécoises, par des camelots ayant connu l’itinérance, la dépendance, ou souffrant de problèmes de santé mentale. Accompagnés par une équipe dévouée, ces camelots écrivent des textes, vont à la rencontre des gens, s’ouvrent au monde et partagent leur univers. Ils permettent ainsi au reste de la population de mieux comprendre un phénomène complexe.

Depuis sept semaines, le magazine n’est plus distribué, faute de clients dans les rues et en raison du confinement ordonné par le gouvernement.

La survie même de L’Itinéraire est menacée, de même que le salaire que les camelots tirent de leurs ventes, qui leur permet normalement d’arrondir des fins de mois que l’on devine difficiles.

En publiant temporairement ce magazine dont la mission demeure si essentielle à notre société, nous souhaitons lui donner la visibilité nécessaire pour contribuer à aider ses camelots et artisans à poursuivre leurs objectifs courageux et ambitieux d’améliorer leurs conditions de vie et d’ainsi retrouver un peu d’espoir.

Parce que de l’espoir, en ce moment, nous en avons tous et toutes besoin.

Bonne lecture !

Pour faire un don au magazine L’Itinéraire : https://itineraire.ca/faire-un-don