Les Mohawks de Kahnawake feront une annonce, jeudi matin, concernant le blocus ferroviaire qui se poursuit sur leur territoire, a indiqué à La Presse canadienne la secrétaire du Mohawk Nation Office, Lynne Norton.

La Presse canadienne
Émilie Bilodeau
Émilie Bilodeau La Presse

En après-midi mercredi, le Canadien Pacifique (CP) a dégagé la voie ferrée de Kahnawake. Tout porte à croire que les trains pourront bientôt circuler à nouveau, après trois semaines de blocus.

Le Conseil de bande a d’abord émis un communiqué de presse laconique dans lequel il a indiqué que les Fire Keepers avait donné l’autorisation au CP d’inspecter le chemin de fer, en début d’après-midi mercredi.

Plusieurs fourgonnettes de l’entreprise ferroviaire sont ensuite entrées sur la réserve, escortées par des voitures des Peacekeepers, le service de police local.

Les employés du CP ne se sont pas contentés d’inspecter la voie. Ils ont poussé la neige, à l’aide de gros tracteurs à pelle, pour dégager le chemin de fer pendant plusieurs heures.

Une quinzaine de Mohawks ont quant à eux monté la garde dans le campement installé depuis le 10 février près de la voie ferrée, bloquant l’accès aux médias.

Les porte-parole du CP et du Conseil de bande n’ont pas répondu à nos nombreuses demandes d’entrevues. Le bureau du ministre canadien des Transports, Marc Garneau, nous a quant à lui référé au CP.

Des barricades sur plusieurs tronçons de chemin de fer ont été érigées, un peu partout au pays, en réaction au projet de gazoduc Coastal GasLink dont le tracé doit passer par le territoire traditionnel des Wet’suwet’en. Dimanche, une entente est intervenue entre Ottawa et les chefs héréditaires de cette communauté de la Colombie-Britannique, mais peu de détails ont été divulgués. Les Mohawks de Kahnawake ont décidé de maintenir leur barricade affirmant qu’ils voulaient étudier l’accord.

Le blocus empêche les trains de banlieue de ligne exo 4 de circuler entre Candiac et Montréal. Les trains de marchandises ne peuvent pas y passer non plus.

- Avec Mélanie Marquis à Ottawa