Recherche Voyage

Québec abandonne la réservation hôtelière en ligne

Bon nombre d'hôteliers multiplient actuellement les efforts pour... (Photo Martin Chamberland, Archives LA PRESSE)

Agrandir

Bon nombre d'hôteliers multiplient actuellement les efforts pour inciter les clients à réserver directement auprès d'eux. Parmi eux, on compte le Groupe Germain Hôtels, qui permet à certains de ses clients de quitter la chambre quand bon leur semble.

Photo Martin Chamberland, Archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Expedia, Booking et Trivago sont devenus des incontournables dans l'univers de la réservation. Si bien que Tourisme Québec mettra fin à son système de réservation en ligne, faute de rentabilité. Et à un moment où beaucoup d'hôteliers tentent de rapatrier les clients sur leurs propres sites de réservation.

Tourisme Québec va cesser d'exploiter sa plateforme de réservation en ligne le 31 mars 2017. «La concurrence est vive: le développement des agences en ligne internationales et leur investissement massif dans le marketing ont augmenté l'offre de réservation d'hébergement en ligne de façon exponentielle», a expliqué le Ministère dans un document envoyé par courriel.

Québec souligne également qu'au fil des années, le service a vu décroître sa clientèle.

Les hôteliers québécois ont tous été avisés de cette décision. Loin de crier au scandale, ceux contactés par La Presse s'attendaient tôt ou tard à la fin des activités de cette plateforme qui était, selon eux, devenue désuète. «Le moteur de recherche n'est pas super convivial», estime Xavier Gret, directeur général de l'Association Hôtellerie Québec (AHQ). Il souligne du même souffle qu'à l'époque, Tourisme Québec a été l'un des précurseurs de la réservation en ligne dans la province.

«Honnêtement, je suis surpris que ça ait duré aussi longtemps», ajoute pour sa part Marc-André Ladouceur, copropriétaire de l'Auberge Le jardin d'Antoine. Vrai que, selon le Ministère, près de 92 % des établissements qui avaient recours au service de Tourisme Québec utilisaient également d'autres plateformes de réservation.

Réservations directes

En outre, et cela permet peut-être aussi d'expliquer la baisse de popularité de la plateforme du Ministère,  bon nombre d'hôteliers multiplient actuellement les efforts pour inciter les clients à réserver directement auprès d'eux.

Groupe Germain Hôtels (six hôtels Le Germain et sept ALT) permet ainsi à certains des clients qui dorment dans ses établissements au pays de quitter la chambre quand bon leur semble. Plus nécessaire, donc, de boucler sa valise à 11 h. Il est désormais possible de retourner à sa chambre en fin de journée pour se rafraîchir avant d'attraper son vol ou de prendre le train. Seule condition: il faut réserver sur le site de Groupe Germain ou en appelant à la réception de l'hôtel plutôt que de passer par Expedia ou les agences du genre. Pourquoi? Parce que ces agences exigent des hôteliers une importante commission, qui nuit à la rentabilité des établissements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer