Recherche Voyage

Tourisme: des profits records pourraient être enregistrés en 2015

Des représentants de l'industrie du tourisme en Colombie-Britannique... (PHOTO ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Des représentants de l'industrie du tourisme en Colombie-Britannique s'attendaient déjà à avoir une année rentable, mais elle le sera encore plus avec cette nouvelle conjoncture.

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Kevin Bissett
La Presse Canadienne
FREDERICTON

La chute des prix du pétrole et la faiblesse du dollar canadien pourraient amener le secteur tourisme au Canada à enregistrer des profits inespérés en 2015.

Selon le porte-parole de l'Association canadienne des automobilistes (CAA), si le prix à la pompe se maintient jusqu'au printemps, les Canadiens se déplaceront nécessairement davantage avec leur voiture. Ian Jack affirme qu'il serait «fou» de ne pas le faire à ce prix modique.

Selon la CAA, le coût de l'essence à la pompe a atteint un sommet en juin dernier, à 1,39 $ le litre, atteignant 1,50 $ le litre au Québec. Vendredi dernier, cette moyenne se maintenait à 0,92 $ au pays et 1,08 $ dans la région montréalaise seulement 14 % des quelque 1000 membres du CAA avaient prévu conduire davantage dans le temps des Fêtes. Or, explique M. Jack, les gens ont tendance à moins se déplacer durant l'hiver en raison des conditions routières difficiles. Ces chiffres vont sans doute augmenter l'été prochain, selon lui.

Statia Elliot, directrice du Département du tourisme, de l'hôtellerie et de l'alimentation à l'Université de Guelph, croit aussi que les Canadiens seront plus nombreux à voyager au pays à l'été. Le coût est un des facteurs les plus importants pour les Canadiens lorsqu'ils considèrent leur destination, a-t-elle rappelé.

Ainsi, avec les prix bas à la pompe, ils seront plus enclins à prendre leur voiture pour se rendre dans des endroits à proximité, selon Mme Elliot.

Par ailleurs, vendredi, le dollar canadien était évalué à 84,27 cents par rapport au dollar américain.

Bien que les Américains ne surveillent pas attentivement la valeur du dollar canadien, les agences de tourisme feront, elles, la promotion de destinations canadiennes.

Des représentants de l'industrie du tourisme en Colombie-Britannique s'attendaient déjà à avoir une année rentable, mais elle le sera encore plus avec cette nouvelle conjoncture.

Le président de l'Association de l'industrie de tourisme de la Colombie-Britannique Ian Robertson a même affirmé que les profits de 2015 pourraient s'avérer plus élevés que 2010 lorsque la province a reçu les Jeux olympiques d'hiver.

«Tout ce qui peut nous aider sera bienvenu», s'est-il réjoui.

Ian Jack espère en outre que la chute des prix du pétrole se ressentira aussi sur les tarifs des billets d'avion.

«Si les prix du pétrole continuent de baisser sur le marché, les transporteurs aériens devront s'expliquer sur les augmentations des tarifs», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer