Un premier MEGA rassemblement dédié au jeu vidéo à Montréal

Le Montréal Expo Gaming Arcade accueille aujourd'hui et... (Photo THOMAS SAMSON, AFP)

Agrandir

Le Montréal Expo Gaming Arcade accueille aujourd'hui et demain la grande finale du tournoi de qualification de Montréal Esports.

Photo THOMAS SAMSON, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ugo Giguère
La Presse Canadienne

Montréal représente la troisième ville en importance dans l'industrie mondiale du jeu vidéo et pourtant elle n'avait toujours pas d'événement rassembleur pour son industrie.

Louis-Félix Cauchon de la Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec a remédié à la situation en fondant le Montréal Expo Gaming Arcade (MEGA) qui se déroule cette fin de semaine, les 18 et 19 novembre, au Marché Bonsecours, dans le Vieux-Montréal.

«Le MEGA, c'est la grande célébration du jeu vidéo au Québec. On ne comprenait pas pourquoi il n'y en avait pas. Souvent, les développeurs de jeux vidéo avaient besoin d'aller à Boston ou à Seattle. À Boston, il y a 100 000 personnes qui se rendent au PAX East et pourtant, l'industrie à Montréal est cinq fois plus grosse», explique M. Cauchon.

Sur place, le public est convié à rencontrer les créateurs, à découvrir en primeur de nouveaux jeux, à participer ou assister à des compétitions et en apprendre plus sur les programmes de formation collégiaux ou universitaires.

«C'est tellement beau de voir la fierté des gens quand ils se rendent compte que leur jeu favori a été fait ici, par des développeurs du Québec», souligne l'organisateur de l'événement.

Cinquante-cinq studios québécois de développement de jeux vidéo sont présents, de même que des grandes boîtes internationales.

Les visiteurs peuvent notamment jouer en primeur au très attendu «Floor Kids», créé en partie par le DJ montréalais Kid Koala, qui sera lancé dans les prochaines semaines en exclusivité pour la console Nintendo Switch.

Le studio Triple Boris, basé à Varennes, profite lui aussi du MEGA pour faire la promotion de sa nouvelle application ludique «Tiny Derby», disponible gratuitement sur tablettes et téléphones intelligents.

Le cofondateur Simon Dansereau a travaillé chez les géants Electronic Arts et Ubisoft, mais il sentait le besoin de fonder sa propre boîte pour participer à l'économie québécoise.

«Il faut qu'on développe de la propriété intellectuelle au Québec pour que les profits restent au Québec», plaide le programmeur dont le premier jeu «Gauche-Droite: le manoir» a été lancé l'hiver dernier.

Un arrêt au kiosque du studio Outerminds est incontournable. La boîte - qui célèbre ses trois ans ce dimanche - crée des jeux en collaboration avec PewDiePie, l'un des plus célèbres Youtubeur du monde.

Selon l'un des cofondateurs d'Outerminds, Guiz de Pessemier, leur jeu «Tuber Simulator» où l'on doit décorer sa chambre et s'immiscer dans la vie d'un Youtubeur compte encore 2,5 millions de joueurs par mois plus d'un an après sa mise en ligne.

Le MEGA accueille aussi la grande finale du tournoi de qualification de Montréal Esports, dont l'équipe gagnante obtiendra un contrat professionnel pour représenter les Grizzlys.

Selon le site Internet Montréal Game Studios, on retrouverait 164 studios de développement de jeux vidéo à Montréal et 24 à Québec. En 2016, le comité sectoriel de main-d'oeuvre Techno compétences estimait à 9970 le nombre de professionnels qui oeuvrent dans l'industrie du jeu vidéo au Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer