• Accueil > 
  • SUITE 
  • > Wwoofing : partie pour l'Australie 

Voyager... nourri, logé

Wwoofing : partie pour l'Australie

Six mois après l'obtention d'un bac en intervention plein air et un peu avant ses 25 ans, Camille Marchand-Senécal s'est envolée vers l'Australie munie d'un Working Holiday Visa.

Six mois après l'obtention d'un bac en intervention... (Crédit photo : Camille Marchand-Senécal) - image 1.0

Agrandir

Crédit photo : Camille Marchand-Senécal

Ce visa de travail allait lui procurer la clé pour voir du pays. « J'ai tellement aimé l'Australie que j'ai parcouru l'est, le nord, l'ouest, le centre et la Tasmanie! En tout, j'y suis restée 14 mois, et j'ai travaillé 50 % du temps. » Comme le pays exige des visiteurs qu'ils possèdent une somme de 5 000 $ en banque avant de leur fournir un visa, Camille a dû emprunter de l'argent à son frère avant son départ. « Raison de plus pour devoir travailler une fois sur place », admet-elle.

C'est sur le site Work Away que Camille a trouvé son premier emploi australien... avant même de mettre les pieds au pays! « C'était dans une auberge de jeunesse où nous étions nourris et logés, sans être rémunérés. L'idée était d'avoir un toit sur la tête dès le départ. »

« Rapidement, avec mon copain, on a acheté un 4X4, on a ouvert un compte en banque local, on a imprimé des CV, et on a cherché un emploi où on allait faire de l'argent grâce auquel on pourrait voir du pays. »

Six mois après l'obtention d'un... (Crédit photo : Camille Marchand-Senécal) - image 2.0

Agrandir

Crédit photo : Camille Marchand-Senécal

Pour profiter d'un voyage en ne dépensant, en moyenne, pas plus de 32 $ par jour - ce qui inclut même les coûts reliés à la voiture, la plus importante dépense du voyage -, il faut travailler fort, et y mettre du sien. « On a utilisé toutes les ressources disponibles, raconte Camille. On a fait du couchsurfing pour dormir gratuitement, et aussitôt qu'on pouvait se rassembler à quatre, on s'offrait le luxe d'un Airbnb, ce qui revenait moins cher que louer quatre lits dans une auberge. Pour y arriver, on a souvent trouvé des partenaires de voyage sur le Facebook de Australia Backpackers. »

Quant à lui, le site Gumtree, le Kijiji des Australiens, a été d'une grande aide pour le marché de l'emploi, mais aussi pour les achats et les reventes.

« On s'est acheté deux kayaks, une tente et un matelas qu'on utilisait parfois dans le 4X4. Avec ça, on pouvait aller partout! »

Six mois après l'obtention d'un... (Crédit photo : Camille Marchand-Senécal) - image 3.0

Agrandir

Crédit photo : Camille Marchand-Senécal

« On a visité les Withsundays - les îles paradisiaques situées au large de Queensland - en dormant dans les parcs nationaux pour 6 $ la nuit. À la fin, on a revendu nos kayaks sur Gumtree... au même prix qu'on les avait payés! Et on a utilisé le Facebook de Backpackers, Car Australia, un site fort utile, pour revendre notre 4X4! »

Six mois après l'obtention d'un... (Crédit photo : Camille Marchand-Senécal) - image 4.0

Agrandir

Crédit photo : Camille Marchand-Senécal

Six mois après l'obtention d'un... (Crédit photo : Camille Marchand-Senécal) - image 4.1

Agrandir

Crédit photo : Camille Marchand-Senécal

En route, Camille a cueilli des fruits, dont les fraises, l'une des cueillettes les plus exigeantes physiquement. Elle a trié des oignons, a été femme de ménage, préposée à l'accueil sur une ferme de bétail, serveuse, et bénévole logée nourrie dans une retraite de yoga.

« C'est vraiment un pays bien fait pour les jeunes qui veulent voyager, qui sont débrouillards et travaillants. Je dirais que dans les fermes, il faut se méfier, car certaines d'entre elles paient au rendement; il importe de se faire payer à l'heure. J'ai rencontré des gens qui s'étaient retrouvés avec des tâches si difficiles à accomplir que leur rendement était quasiment nul et leur taux horaire ressemblait plus à 5 $ qu'à 22 $ de l'heure... »

Mais au-delà du travail, il y a eu un voyage magnifique dans un pays du bout du monde, la mer, la montagne, le plein air, la liberté de voyager et, le plus important de tout, la découverte de soi. « En voyage-travail, on a l'obligation d'aller à la rencontre de l'autre pour sa propre survie. Nécessairement, on se fait face à soi-même. »

En savoir plus sur le Australia Working Holiday Visa (site en anglais seulement)

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Wwoofing : dans les fermes des Maritimes

    SUITE

    Wwoofing : dans les fermes des Maritimes

    L'année où Michel Richard a décidé de partir travailler sur une ferme, l'hiver fut long. Pendant la période de Noël, cette année-là, on avait connu... »

  • Wwoofing au Québec : le point de vue du fermier

    SUITE

    Wwoofing au Québec : le point de vue du fermier

    Le chercheur David Dussault possède une champignonnière gourmet à Saint-Ours, en Montérégie. Ce scientifique est constamment à la recherche de... »

  • Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    SUITE

    Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    Le Québec n'a rien à envier au reste du monde. Pourtant, on oublie trop souvent que la beauté, l'aventure et l'authenticité sont au bout de nos... »

  • Les couleurs de la Croatie

    SUITE

    Les couleurs de la Croatie

    Avec un littoral longeant l'Adriatique sur près de 2 000 km, la Croatie donne envie de jouer dehors. À la côte rocheuse s'ajoutent reliefs... »

  • Virée sur la côte Est américaine

    SUITE

    Virée sur la côte Est américaine

    Au moment où les premières chaleurs font leur apparition, l'appel de la route se fait sentir. Avec un long week-end ou quelques jours devant vous, la... »

  • Île Fogo : entre modernité et traditions

    SUITE

    Île Fogo : entre modernité et traditions

    Quand le luxe et l'économie sociale se rencontrent sur une petite île au large de Terre-Neuve, cela donne l'hôtel Fogo Island Inn de l'île Fogo.... »

  • Kit de survie pour vacances réussies

    SUITE

    Kit de survie pour vacances réussies

    Une fois sur place, ce sera le rêve! Plus de repas à planifier, plus de devoirs à superviser, et à part l'application de la crème solaire, plus de... »

  • Deux jours en cavale

    SUITE

    Deux jours en cavale

    Partir sans valise. Aller tout près, mais bien décidé à se dépayser. Rouler deux ou trois heures, ou prendre le train. En revenir la tête remplie... »

  • Le Chili : diversité garantie

    SUITE

    Le Chili : diversité garantie

    Totalement dépaysant, le Chili est un des pays où l'on rencontre les plus grandes amplitudes géographiques et climatiques qui soient. À sa pointe... »

  • Hong Kong - Étonnante de nature!

    SUITE

    Hong Kong - Étonnante de nature!

    Ininterrompue. C'est le terme parfait pour décrire la vie à Hong Kong. Mais au-delà de l'effervescence, ô surprise, on trouve aussi la montagne, la... »

  • Copenhague, ville du bonheur

    SUITE

    Copenhague, ville du bonheur

    D'une agréable douceur de vivre, Copenhague est la ville du hygge, ce concept célébrant le plaisir de goûter aux petits bonheurs de la vie. La... »

  • Le Japon en mode zen

    SUITE

    Le Japon en mode zen

    Au Japon, le contraste entre la discrète campagne et les vibrantes Tokyo, Kyoto et Osaka est frappant. Après un court trajet en train ou en avion, on... »

la boite:4293772:box
la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:4297547:box
image title
Fermer