Une autre victoire en cinq sets pour Andy Murray

Le numéro 2 mondial Andy Murray a dû trimer... (Photo Christophe Ena, AP)

Agrandir

Le numéro 2 mondial Andy Murray a dû trimer dur pour vaincre le 164e joueur mondial Mathias Bourgue au deuxième tour à Roland-Garros, mercredi.

Photo Christophe Ena, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

John Leicester
Associated Press
Paris

La priorité pour Andy Murray aux Internationaux de France: se reposer. Après avoir dû disputer 10 sets de tennis à ses deux premiers duels, il a grandement besoin d'un moment de repos.

L'Écossais, deuxième tête de série, a trimé dur contre le détenteur d'un laissez-passer et 164e raquette mondiale, le Français de 22 ans Mathias Bourgue. Murray a finalement signé une victoire de 6-2, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3.

Cette victoire est survenue moins de 24 heures après que Murray eut complété son match en cinq sets au premier tour, disputé sur deux jours en raison de la noirceur.

«J'ai besoin de me reposer. Ça a été difficile au cours des derniers jours, a admis Murray. Si je veux aller loin dans ce tournoi, je ne pourrai pas jouer trop de matchs comme ceux-là.»

Le dernier champion de Roland-Garros à avoir amorcé son tournoi par deux victoires en cinq sets a été Gaston Gaudio, en 2004.

La bonne nouvelle pour Murray est que le champion en titre, Stanislas Wawrinka, ne fait pas exactement flèche de tout bois.

Le Suisse classé troisième a de nouveau été chancelant au deuxième tour et sa victoire en trois sets de 7-6 (7), 6-3, 6-4 contre le Japonais Taro Daniel a été tout sauf simple.

Il sait que s'il veut défendre avec succès son titre, il devra rapidement retrouver son rythme.

C'est notamment au niveau des balles de bris que le Suisse classé troisième devra se ressaisir: des 17 occasions qui lui a fournies la 92e raquette mondiale, Wawrinka n'en a converti que quatre.

«Je me suis donné plusieurs occasions. Je ne me rappelle plus trop combien de balles de bris j'ai obtenues, mais beaucoup trop si vous tenez compte de ce que j'en ai fait, a déclaré Wawrinka. Le plus important, c'est la victoire, encore plus en trois sets. Souhaitons que je jouerai mieux afin de jouer longtemps dans ce tournoi. (Mercredi), il y a eu plusieurs hauts et plusieurs bas, mais je suis prêt à hausser mon jeu d'un cran.»

Par contre, la cinquième tête de série, le Japonais Kei Nishikori, a déjà trouvé son rythme. Nishikori a brisé le service d'Andrey Kuznetsov six fois et sauvé sept balles de bris dans une victoire de 6-3, 6-3, 6-3.

Nishikori, qui avait atteint les quarts de finale à Roland-Garros l'an dernier, a passé moins de quatre heures sur l'argile en deux victoires en trois sets, tandis que Wawrinka a déjà passé plus de cinq heures sur les courts de la Porte d'Auteuil et Murray, plus de sept.

«C'est certain que c'est préférable de gagner ses matchs en trois manches, mais quand je suis sur le court, je ne deviens pas obsédé par le fait de vouloir économiser mon énergie, a ajouté Wawrinka. Les rencontres sont difficiles.»

L'un des 51 joueurs âgés de 30 ans ou plus - un record - inscrits au tableau principal, Ivo Karlovic est devenu, à 37 ans, le plus vieil homme à atteindre le troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem depuis Jimmy Connors, aux Internationaux des États-Unis de 1991. Le Croate classé 27e a servi 41 as dans une victoire de 6-7 (2), 6-3, 7-6 (3), 6-7 (4), 12-10 face à l'Australien détenteur d'un laissez-passer Jordan Thompson.

«C'est le seul moment où c'est correct d'être vieux», a dit Karlovic au sujet de la comparaison à Connors.

Les deux tennismen ont joué pendant quatre heures et 31 minutes, quatre fois plus de temps que n'a mis Nick Kyrgios, 17e tête de série, à éliminer Igor Sijsling 6-3, 6-2, 6-1.

Karlovic fera maintenant face à Murray.

Chez les dames, une autre Japonaise a impressionné, alors que Naomi Osaka a aussi atteint le troisième tour sans échapper un set.

Osaka, qui est âgée de 18 ans et qui ne participe qu'à un deuxième tournoi du Grand Chelem, n'a toujours pas perdu une manche à Paris. Elle a vaincu la tête de série no 32, Jelena Ostapenko, au premier tour et montré la sortie à Mirjana Lucic-Baroni 6-3, 6-3 dans le premier match à l'horaire sur le court no 14 mercredi.

Elle avait également disputé le troisième tour aux Internationaux d'Australie, en janvier dernier. Elle fera maintenant face à Simona Halep. La Roumaine classée sixième a comblé un retard de 4-1 au premier set pour disposer de Zarina Diyas 7-6 (5), 6-2.

Comme Angelique Kerber, classée troisième, et Victoria Azarenka, cinquième, sont tombées au premier tour, Garbine Muguruza se retrouve dans une portion intéressante du tableau féminin.

Tête de série no 4, la finaliste 2015 du tournoi de Wimbledon, l'a facilement emporté 6-2, 6-0 contre la Française détentrice d'un laissez-passer Myrtille Georges et fera maintenant face à Yanina Wickmayer, 54e au monde.

«C'est intéressant. Quand vous regardez ce qui s'est passé lors des derniers tournois, ça a été plutôt erratique et imprévisible, a noté l'Espagnole. Je ne pense pas que ce soit comme chez les hommes, alors que lorsque vous faites face à (Novak) Djokovic, vous savez que vous allez perdre. Ce n'est pas la même chose du tout en simple féminin.»

Petra Kvitova et Svetlana Kuznetsova, championne 2009 de la compétition, ont aussi inscrit des victoires en deux sets.

Consultez les résultats chez les hommes

> Consultez les résultats chez les femmes

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer