• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Un joueur de tennis contrôlé au meldonium échappe à une sanction 

Un joueur de tennis contrôlé au meldonium échappe à une sanction

Le meldonium est un médicament pour le coeur sur... (Photo Ints Kalnins, Reuters)

Agrandir

Le meldonium est un médicament pour le coeur sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage depuis le 1er janvier.

Photo Ints Kalnins, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Londres

La Fédération internationale de tennis (ITF) a révélé qu'un joueur de la Biélorussie a échappé à une sanction malgré un contrôle positif au meldonium, la même substance que celle trouvée dans les analyses de Maria Sharapova aux Internationaux d'Australie.

Le spécialiste de double Sergei Betov ne sera pas suspendu parce que la concentration dans son échantillon prélevé aux Internationaux d'Australie, le 21 janvier, était de moins d'un microgramme par millilitre, le niveau fixé par l'Agence mondiale antidopage pour bénéficier d'une clémence.

L'ITF a précisé que Betov a été provisoirement suspendu, le 12 mars. Mais la fédération a jugé qu'il était «plus que probable» que Betov avait été contrôlé positif parce qu'il a pris un traitement par comprimés de meldonium en octobre, avant l'inscription du médicament pour le coeur sur la liste des produits interdits, le 1er janvier.

En conséquence, «M. Betov ne savait pas, et ne pouvait pas savoir ou même soupçonner, même en faisant preuve de la plus grande prudence, que le meldonium serait encore dans son système» au moment des Internationaux d'Australie, a ajouté l'ITF.

Betov, âgé de 28 ans, qui est classé 77e au monde en double, et son partenaire, le Russe Teymuraz Gabashvili, ont perdu au premier tour des Internationaux d'Australie. Betov a perdu sa bourse acquise lors du tournoi.

Sharapova ne pourrait bénéficier de la même clémence que Betov parce que la concentration de meldonium dans son échantillon était au-dessus de la limite fixée par l'AMA. Aucune date n'a encore été fixée pour une audience dans son cas.

Sharapova, qui a également été provisoirement suspendue le mois dernier, a mentionné qu'elle avait pris le meldonium pour des raisons médicales et qu'elle ignorait qu'il avait été interdit pour 2016, une décision annoncée par l'AMA en septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer