Coupe Davis: victoire du Canada en double

Vasek Pospisil célèbre avec son partenaire Daniel Nestor.... (Photo Kevin Light, Reuters)

Agrandir

Vasek Pospisil célèbre avec son partenaire Daniel Nestor.

Photo Kevin Light, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
VANCOUVER

Le Canada n'est plus qu'à une victoire d'une place en quarts de finale du groupe mondial de la Coupe Davis.

Dans un match qui a duré près de trois heures, le tandem formé du vétéran Daniel Nestor et de Vasek Pospisil est venu à bout de la paire japonaise composée de Go Soeda et de Yasutaka Uchiyama en cinq manches, 7-5, 2-6, 6-3, 3-6 et 6-3, samedi après-midi à l'Aréna Thunderbird de l'Université de la Colombie-Britannique.

Nestor et Pospisil ont inscrit un crucial bris de service au huitième jeu de la manche décisive, pour prendre une avance de 5-3 à la suite d'une double faute de Soeda. Nestor a mis fin au match grâce à un coup droit hors de portée des deux Japonais.

Le capitaine de l'équipe canadienne, Martin Laurendeau, n'a pas été surpris par la combativité affichée par le duo japonais.

«C'est la coupe Davis et les joueurs sortent avec vigueur. Lorsque vous êtes négligés, l'une des manières d'approcher le match est de viser la victoire. Vous avez tout à gagner.»

Ce gain permet au Canada de se donner une avance de 2-1, à la veille d'un affrontement des plus prometteurs entre Kei Nishikori et Milos Raonic, qui sont respectivement classés quatrième et sixième au monde.

Selon Laurendeau, le Canada est dans la position dans laquelle il espérait se retrouver après que les deux pays eurent divisé les simples de vendredi.

«Il nous reste un match à gagner, mais c'est souvent le plus difficile. Mais tout le monde préfère mener 2-1 que d'accuser un déficit de 2-1. On souhaite que (cette victoire) permette à Milos d'être un peu plus détendu et qu'il puisse se sentir un peu plus à l'aise.»

Une victoire de Raonic permettrait à l'équipe canadienne de savourer une douce revanche face aux Japonais, qui avaient éliminé le Canada au premier tour l'an dernier, à Tokyo, alors que Raonic et Pospisil étaient tous deux au rancart en raison de blessures.

Sinon, le sort du Canada reposera sur les épaules de Pospisil qui affrontera Tatsuma Ito dans ce qui deviendra alors le match décisif.

Raonic et Nishikori se livreront un septième duel à vie, et un sixième depuis l'Omnium de Madrid, en mai 2014. Le Japonais possède l'avantage avec quatre victoires, mais Raonic a remporté leur dernière confrontation en trois manches qui avaient toutes nécessité des bris d'égalité, en janvier dernier à Brisbane.

La rivalité entre ces deux vedettes montantes semble de plus en plus grande alors qu'ils ont été impliqués dans des matchs sur quelques-unes des scènes les plus prestigieuses du tennis mondial. L'an dernier, ils ont notamment livré bataille à Wimbledon, où Raonic l'a emporté en quatre manches, et à Flushing Meadows, où Nishikori a pu venger cet échec grâce à une victoire en cinq sets à l'issue d'un marathon de 4 h 59 minutes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer