Milos Raonic élu l'athlète de l'année

Milos Raonic mérite le trophée Lionel Conacher pour... (PHOTO ADAM HUNGER, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Milos Raonic mérite le trophée Lionel Conacher pour une deuxième année de suite.

PHOTO ADAM HUNGER, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Strong
La Presse Canadienne
TORONTO

Le tennisman étoile Milos Raonic s'était fixé trois objectifs principaux avant le début de la saison 2014.

Il voulait se hisser parmi les six premiers joueurs mondiaux, s'approcher du titre dans les tournois du Grand Chelem et se qualifier pour les finales de l'ATP. Raonic a atteint tous ses objectifs en cours de route, participant notamment aux demi-finales du tournoi de Wimbledon et remportant son premier titre du circuit mondial de l'ATP.

Il a couronné sa saison vendredi en obtenant le trophée Lionel Conacher pour une deuxième année de suite. Ce titre est octroyé annuellement par La Presse Canadienne à l'athlète masculin par excellence.

Raonic est devenu le premier Canadien de l'ère moderne à atteindre les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem. Il s'est incliné devant Roger Federer en manches consécutives au All England Club, mais a éventuellement pris sa revanche en savourant sa première victoire en carrière aux dépens du Suisse au Masters de Paris.

Cela a permis à Raonic de se qualifier pour la première fois de sa carrière pour le tournoi de fin de saison présenté à Londres. Il a terminé la campagne au huitième échelon mondial, après avoir compilé une fiche de 49-20.

«J'ai atteint les objectifs que je m'étais fixés, mais j'ai toujours l'ambition de faire mieux, beaucoup mieux, a commenté Raonic à l'issue d'une récente séance d'entraînement à Monte Carlo. Peu importe ce que je fais, je veux toujours le faire mieux - particulièrement au tennis.»

Avant Raonic, le dernier Canadien à avoir atteint les demi-finales d'un tournoi majeur masculin fut Robert Powell à Wimbledon en 1908, selon Tennis Canada. Le Montréalais Greg Rusedski avait atteint la finale des Internationaux des États-Unis en 1997, mais il représentait la Grande-Bretagne à l'époque.

Raonic a indiqué qu'il s'était endurci mentalement, et que ça lui avait permis d'obtenir de meilleurs résultats en 2014. Il a progressé dans les tournois du Grand Chelem ainsi que dans les tournois de la série Masters. Son jeu s'est également amélioré sur la terre battue et le gazon.

«C'est difficile comme athlète d'être au sommet de sa forme pendant une saison complète, mais j'ai été en mesure de bien jouer dans chacun des gros tournois», a-t-il rappelé.

Raonic a remporté 29 des 82 voix (35 %) au scrutin réunissant les rédacteurs sportifs et les diffuseurs à travers le pays. Le défenseur des Kings de Los Angeles Drew Doughty a abouti au deuxième rang avec 19 voix (23 %).

«Milos poursuit son ascension parmi les meilleurs joueurs de tennis au monde», a commenté Marc Brassard, du Droit d'Ottawa.

«Dans le top-10 au monde!!! Que dire de plus?», a renchéri Christine Roger, de Yahoo! Sports.

Doughty a gagné la médaille d'or en hockey masculin aux Jeux olympiques de Sotchi et a soulevé la coupe Stanley avec les Kings quelques mois plus tard. Le skieur acrobatique Alexandre Bilodeau, qui a défendu avec succès son titre olympique en ski de bosses, a terminé troisième avec 14 votes (17 %).

Raonic est le premier athlète à obtenir le trophée Conacher deux années de suite depuis le hockeyeur étoile Sidney Crosby (2009-10). Le joueur de basketball Steve Nash (2005-06) et le golfeur Mike Weir (2000-01) ont aussi accompli cet exploit récemment.

Le légendaire hockeyeur Wayne Gretzky détient toujours le record avec quatre conquêtes consécutives entre 1980 et 1983.

«C'est vraiment spécial de faire partie de ceux qui ont gagné le trophée Conacher deux fois de suite, a admis Raonic. Ce sont des gars qui ont été des modèles et des gars, si vous voulez mon opinion, qui sont les plus grandes icônes sportives canadiennes - du moins pour ma génération.»

Le trophée a été nommé d'après l'athlète polyvalent qui a été sélectionné comme athlète canadien de la première moitié du siècle dernier. La gagnante du trophée Bobbie Rosenfeld remis à l'athlète féminine de l'année au Canada sera dévoilée dimanche, et l'équipe de l'année sera annoncée lundi.

Raonic, de Thornhill, en Ontario, est le seul joueur de tennis à avoir mérité cet honneur, qui est octroyé depuis 1932.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer