Fed Cup: les Canadiennes visent haut

Le capitaine de l'équipe canadienne de la Fed... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Le capitaine de l'équipe canadienne de la Fed Cup, Sylvain Bruneau, et Eugenie Bouchard.

Photo Alain Roberge, La Presse

Partager

Après les succès de l'équipe masculine en Coupe Davis, ce sera au tour des Canadiennes de tenter de briller aux qualifications pour le groupe mondial II de la Fed Cup, qui les opposeront à l'Ukraine.

La rencontre sera disputée les 20 et 21 avril à Kiev, et le capitaine Sylvain Bruneau a décidé de reconduire la formation qui a brillamment remporté le tournoi de la zone Amériques I, en février, à Medellin, en Colombie.

Eugenie Bouchard (95e), Sharon Fichman (125e), Stéphanie Dubois (149e) et Gabriela Dabrowski (122e en double) se rendront en Ukraine avec l'espoir de ramener l'équipe canadienne au niveau mondial de la Fed Cup pour la première depuis 2011.

«À la suite de la blessure d'Aleksandra [Wozniak, la meilleure Canadienne au classement avec un 61e rang], nous n'avions pas beaucoup d'options et ce sont les mêmes joueuses qui nous ont conduits à la victoire en Colombie», a expliqué Bruneau.

«Ce ne sera pas facile d'aller jouer en Ukraine, mais les deux équipes s'équivalent. Eugenie est en excellente forme présentement, comme elle l'a démontré à Charleston. Ce ne sera que sa troisième sélection en Fed Cup, mais elle assume très bien la place de no 1.

«Sharon, Stéphanie et Gabriela sont en tournoi cette semaine, sur la terre battue, et elles nous rejoindront là-bas, à la fin de la semaine, de façon à ce que nous puissions nous habituer aux conditions de jeu.

«Nous allons prendre le temps d'évaluer la condition des joueuses, a insisté le capitaine canadien. Sharon est à l'aise sur la terre battue, mais les matchs seront joués à l'intérieur, et les conditions seront un peu inhabituelles.»

Les Ukrainiennes ont en effet décidé d'organiser la rencontre sur les terrains intérieurs de terre battue du club sportif Meridian, à Kiev, décision qui ne déplaît pas aux Canadiennes.

«Je suis à l'aise sur toutes les surfaces, et le fait de jouer à l'intérieur va sans doute nous aider, a souligné Bouchard. C'est dommage qu'Aleks [Wozniak] ne puisse jouer avec nous, mais nous avons une bonne équipe.»

La joueuse de 19 ans retrouvera une «vieille» connaissance, Elina Svitolina, qu'elle avait vaincue en finale du tournoi junior de Wimbledon, l'été dernier. «Ils ont également une autre joueuse dans le top 100, [Lesia] Tsurenko [70e], que j'affronterai sans doute dans les simples.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer