Jan Hudec récolte la médaille de bronze au super-G

Cette première médaille olympique dans la carrière du... (Photo Alessandro Trovati, AP)

Agrandir

Cette première médaille olympique dans la carrière du skieur de 32 ans procure au Canada un premier podium en ski alpin à des JO depuis la médaille de bronze d'Edi Podivinsky lors de la descente de Lillehammer en 1994.

Photo Alessandro Trovati, AP

Marc Tougas
La Presse Canadienne
KRASNAÏA POLIANA

Le Canada a mis fin à une disette de médailles olympiques vieille de 20 ans en ski alpin, dimanche matin, et l'exploit a été réalisé par un athlète dont la présence aux Jeux de Sotchi était devenue incertaine il y a un mois à peine, en raison d'une blessure au dos.

L'Albertain Jan Hudec a terminé au troisième rang... (Photo Christophe Ena, AP) - image 1.0

Agrandir

L'Albertain Jan Hudec a terminé au troisième rang de l'épreuve du super-G, à égalité avec le skieur américain Bode Miller.

Photo Christophe Ena, AP

L'Albertain Jan Hudec a dévalé la piste du Centre alpin Rosa Khutor en 1:18,67 secondes et il a terminé au troisième rang de l'épreuve du super-G, à égalité avec le skieur américain Bode Miller, qui décrochait ainsi la sixième médaille de sa carrière.

«Malgré toutes les difficultés que j'ai connues au cours de ma carrière, je suis toujours resté convaincu que j'étais capable du meilleur, a commenté Hudec. J'ai toujours gardé la foi que j'étais destiné à faire quelque chose de bien.»

Cette première médaille olympique dans la carrière du skieur de 32 ans procure au Canada un premier podium en ski alpin à des JO depuis la médaille de bronze d'Edi Podivinsky lors de la descente de Lillehammer en 1994. C'est la première fois qu'un homme du Canada rafle une médaille olympique en super-G.

Un deuxième skieur canadien s'est faufilé parmi le top-10, soit Morgan Pridy, de Whistler, qui a terminé au 10e rang après avoir complété l'épreuve en 1;19,19. Le meilleur résultat de l'athlète de 23 ans jusqu'ici en Coupe du monde était une 21e place.

Le Québécois Érik Guay a quant à lui connu une autre course décevante. En retard d'environ une seconde sur les meneurs après le deuxième intervalle, Guay a effleuré une porte en dernière portion de parcours et a chuté. Quant à Manuel Osborne-Paradis, il n'a pu faire mieux qu'un temps de 1:20,19 et a terminé à égalité en 24e position.

«J'ai perdu du temps dès le départ, a noté Guay. J'ai vite senti que je manquais de synchronisme. J'entreprenais chaque virage ou bien trop vite, ou bien trop tard. Je n'avais pas la fluidité qu'il faut avoir pour être vraiment rapide.»

La Norvège a maintenu sa mainmise sur le super-G aux Jeux olympiques, Kjetil Jansrud mettant la main sur la médaille d'or grâce à un temps de 1:18,14, trente centièmes de seconde devant l'Américain Andrew Weibrecht.

Deux skieurs norvégiens avaient remporté les trois dernières médailles d'or olympiques en super-G. Kjetil André Aamodt avait dominé l'épreuve lors des Jeux de Salt Lake City, en 2002, et quatre ans plus tard, à Turin. Son compatriote Aksel Lund Svindal lui avait succédé à titre de champion olympique lors des Jeux de Vancouver. Cette année à Sotchi, Svindal a dû se contenter de la septième position, après avoir franchi la ligne d'arrivée en 1:18,76.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Jan Hudec, le naturel

    Ski et surf

    Jan Hudec, le naturel

    Il ne faut pas se fier à son look hirsute: Jan Hudec est peut-être le coureur le plus sympathique sur le circuit de la Coupe du monde. »

  • Erik Guay: l'histoire d'une «déception incroyable»

    Ski et surf

    Erik Guay: l'histoire d'une «déception incroyable»

    Lunettes fumées sur le nez, tuque sur la tête, Erik Guay s'étirait le cou pour voir son coéquipier Jan Hudec monter sur la troisième marche du podium... »

la boite:2450047:box
la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

la boite:2478966:box

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer