Place au suspense à la Coupe du monde

James Rodriguez et Serge Aurier... (Photo Agence France-Presse)

Agrandir

James Rodriguez et Serge Aurier

Photo Agence France-Presse

(NATAL, Brésil) À l'aube des troisièmes matchs, six pays ont obtenu leurs billets pour les huitièmes de finale et cinq ont déjà préparé leurs valises. Pour les autres, tout se jouera au cours des prochains jours. Voici le portrait, groupe par groupe, de la situation qui ne manquera pas de rebondissements.

GROUPE A

Meneur du groupe sans réellement convaincre, le Brésil a l'occasion de finir ce premier tour en beauté contre le Cameroun, éliminé et divisé. Il pourrait assurer sa première place en l'emportant contre les Lions indomptables qui, eux, n'ont pas encore inscrit le moindre but. Un match nul suffirait également aux coéquipiers de Neymar si le Mexique et la Croatie se quittaient sur un score de parité. Personne n'entrevoit une élimination brésilienne qui pourrait, par exemple, survenir avec une large défaite jumelée à un match nul dans l'autre rencontre. Le scénario le plus farfelu: un revers brésilien de 2-0 couplé d'une victoire 3-2 des Croates contre les Mexicains. Avec le même nombre de points et des différentiels de buts identiques, Brésiliens et Mexicains seraient alors départagés par... un simple tirage au sort.

Groupe B

L'enjeu n'est plus de savoir qui va se qualifier, mais bien qui finira en tête de ce groupe. Comme le calendrier fait bien les choses, la réponse tombera à la fin du match entre les Pays-Bas et le Chili, qui comptent six points au classement. Grâce à une meilleure différence de buts, les Oranje pourraient se satisfaire d'un résultat nul qui leur permettrait d'éviter, potentiellement, le Brésil, en huitièmes de finale. «J'aimerais bien affronter le Brésil, mais un peu plus tard dans le tournoi», a expliqué Robin van Persie, faisant allusion à un rendez-vous en finale. L'autre match, entre l'Espagne et l'Australie, sera surtout intéressant dans la réaction des Champions du monde 2010 après une élimination très rapide. La Roja possède d'ailleurs la pire défense du tournoi avec sept buts encaissés.

Groupe C

Sans son meilleur buteur des qualifications, la Colombie a facilement passé le test de ce groupe. Ce n'est pas un attaquant en tant que tel qui a pris le relais de Radamel Falcao, mais plutôt le meneur de jeu, James Rodriguez. Si on connaissait déjà ses qualités de passeur, il a également marqué à deux reprises. La Côte d'Ivoire, le Japon et la Grèce peuvent encore accompagner la Colombie en huitièmes de finale. Dans cette lutte à trois, les Ivoiriens possèdent deux longueurs d'avance sur leurs rivaux. Un match nul contre la Grèce ferait donc l'affaire des Éléphants si le Japon ne surprend pas la Colombie. Ce serait alors la première fois qu'ils accèdent à ce stade de la compétition après deux échecs consécutifs.

Groupe D

Le portrait est clair, mais guère conforme aux attentes. L'Angleterre est éliminée alors que le Costa Rica a surpris la planète soccer en récoltant six points lors des deux derniers matchs. Les Ticos peuvent maintenant conserver la tête avec un simple petit point contre les Anglais. Une courte défaite serait même suffisante si l'autre match ne se terminait pas par une large victoire. Quel est cet autre match? Un Uruguay-Italie décisif et qui affiche déjà l'étiquette du match à ne pas rater. Puisque les deux équipes ont le même nombre de points, la différence de but favorisera l'Italie en cas de verdict nul. Seule une victoire peut donc permettre à l'Uruguay de se qualifier. Dans les dernières heures de ce match, Luis Suarez, bourreau anglais et dans la continuité de sa formidable saison, sera encore le centre d'attention.

Groupe E

Non, la France n'est pas encore qualifiée, mais c'est tout comme. Pour que les hommes de Didier Deschamps fassent leurs valises, il faudrait qu'ils s'inclinent 4-0 contre l'Équateur et que la Suisse écrase le Honduras (5-0). Les partisans suisses, rencontrés au Brésil, n'étaient, quant à eux, pas très optimistes par rapport à la difficulté de leur sélection à faire le jeu. Et pourtant, elle n'aura pas le choix contre le Honduras. Pour se qualifier en huitièmes, les Helvètes devront obtenir un meilleur résultat que l'Équateur devant la France. À la limite, une victoire, par une marge de trois buts ou plus, lui permettrait de devancer les Équatoriens si ces derniers l'emportaient de justesse contre les Bleus. À noter que celui qui terminera en tête évitera probablement l'Argentine en huitièmes de finale.

Groupe F

Grâce au but libérateur de Lionel Messi contre l'Iran, l'Argentine a rejoint la liste des pays qualifiés pour les huitièmes de finale. Finira-t-elle en première place comme beaucoup l'ont prédit? Pour cela, il lui faudra éviter de perdre contre le Nigeria qui, avec quatre points, s'est bien relancé après un timide match d'ouverture. L'Iran, qui a gagné quelques partisans à force de courage, peut-il souffler cette qualification au Nigeria? Cela pourrait se faire en cas de défaite africaine et de victoire iranienne aux dépens de la Bosnie-Herzégovine. La différence de but serait, encore une fois, déterminante. Avec deux revers en autant de matchs, la Bosnie est l'une des déceptions du tournoi malgré sa pléiade de joueurs techniques. Séduisante contre l'Argentine, elle a ensuite déploré un arbitre «honteux» contre le Nigeria.

Groupe G

À quelques secondes près, les États-Unis se qualifiaient pour les huitièmes de finale, devenant ainsi la deuxième équipe de la zone CONCACAF à y parvenir. L'égalisation portugaise a stoppé l'élan américain, tout en relançant ce groupe où chaque équipe peut, mathématiquement, se rendre en huitièmes de finale. La troupe de Jurgën Klinsmann affrontera maintenant l'Allemagne, qui a encore été frappée par la «malédiction du deuxième match». Les deux équipes peuvent se qualifier en cas de résultat nul. Celle qui est battue devra surveiller le duel entre le Ghana et le Portugal en espérer un nul ou une courte victoire (peu importe le gagnant). Les Blacks Stars sont les plus dangereux pour rattraper l'Allemagne ou les États-Unis si la différence de buts entrait en ligne de compte.

Groupe H

La Belgique a fait le travail en obtenant sa qualification dès le deuxième match. Le fil directeur des Diables rouges? Les trois buts ont été inscrits, en deuxième mi-temps, par des joueurs qui venaient d'entrer en jeu: Marouane Fellaini, Dries Martens et Divock Origi. Derrière la Belgique, l'Algérie, largement remaniée, s'est relancée en l'emportant 4-2 contre la Corée du Sud. Elle est maintenant très proche d'une première participation en huitièmes de finale. Contre la Russie, un match nul serait suffisant sauf si la Corée du Sud l'emportait par trois buts d'écart contre la Belgique. Ce qui relève de l'impossible...




la boite:2586842:box

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer