Juventus l'emporte grâce à un penalty controversé

Arturo Vidal a marqué sur un penalty à... (Photo: AP)

Agrandir

Arturo Vidal a marqué sur un penalty à la 57e minute d'un match divertissant.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniella Matar
Associated Press
Turin

Un penalty controversé a permis à Juventus de gagner 1-0 contre Monaco en match aller des quarts de finale de la Ligue des Champions, mardi.

Le résultat tourne les projecteurs sur le match retour du 22 avril, en principauté.

«Nous avons un seul objectif et c'est de se rendre à la prochaine étape, a confié l'entraîneur de Juventus, Massimiliano Allegri. Je suis assez satisfait de notre performance, surtout de notre résistance en fin de match.»

Arturo Vidal a marqué sur un penalty à la 57e minute d'un match divertissant, après qu'on ait sanctionné Ricardo Carvalho pour son geste aux dépens d'Alvaro Morata.

«C'est une grande injustice, s'est plaint l'entraîneur de Monaco, Leonardo Jardim. Il n'y avait pas d'infraction, et j'espère que ça ne va pas influencer le résultat final. Nous aurions pu mieux jouer, mais nous avons montré une belle cohésion. Nous nous sommes donnés plusieurs chances.»

En première demie, on avait refusé un penalty à Monaco quand Anthony Martial a eu maille à partir avec le défenseur Giorgio Chiellini, de Juventus.

Carlos Tevez est venu près de marquer dès la septième minute mais le gardien de Monaco, Danijel Subasic, a plongé à sa droite pour contrer le meilleur buteur de la série A.

Juventus, qui a remporté 15 de ses 16 derniers matches à domicile, pouvait compter sur le retour du fabricant de jeu Andrea Pirlo après un mois à l'écart, à la suite d'une blessure au mollet.

Dans l'autre quart de finale de la journée, Real Madrid a fait match nul 0-0 avec Atletico Madrid, qui peut dire un grand merci à son gardien Jan Oblak.

Il a notamment dû se distinguer dès la deuxième minute, sur un coup franc de Dani Carvajal. Deux minutes plus tard, il a sauvé les meubles face à Gareth Bale après un dégagement raté de Diego Godin. Et peu de temps après, c'est Cristiano Ronaldo qu'il a frustré, sur un coup franc.

Oblak a ajouté un arrêt spectaculaire contre Bale (31e), et sa deuxième demie n'a pas été une promenade au parc non plus.

«Nous pouvons retirer beaucoup de bonnes choses du match, a dit le défenseur Sergio Ramos, du Real Madrid. Nous avons disputé une très bonne première demie, et nous aurions mérité de marquer à ce moment-là. Nous avons un certain goût d'inachevé, mais il ne faut pas s'attarder sur les occasions perdues.»

Les deux équipes vont croiser le fer à nouveau le 22 avril.

«Nous devrons disputer tout le match comme nous l'avons fait pendant les 45 premières minutes», a résumé l'entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer